Le long métrage du Polonais Pawel Pawlikowski s'est par ailleurs vu attribuer quatre autres trophées, à savoir ceux du "Meilleur réalisateur", du "Meilleur scénariste", de la "Meilleure actrice" (Joanna Kulig) et du "Meilleur monteur".

Le film, qui comme son titre l'indique se déroule durant la guerre froide, a pour décors la Pologne stalinienne et le Paris bohème des années 1950. Il raconte l'histoire d'un musicien épris de liberté et d'une jeune chanteuse qui vivent un amour impossible.

Dans la catégorie "Meilleur film", "Cold War", envoi de la Pologne aux Oscars, concourait face à "Girl" du Belge Lukas Dhont, "Border" d'Ali Abbasi, "Dogman" de Matteo Garrone et "Heureux comme Lazzaro" d'Alice Rohrwacher. A côté de cette avalanche de récompenses pour "Cold War", Marcello Fonte, qui avait déjà remporté le Prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes, a été sacré "Meilleur acteur" pour son rôle dans "Dogman" de Matteo Garrone.

Le long métrage a par ailleurs rafflé les fameuses statuettes dans les catégories "Costumier" et "Coiffeur/Maquilleur". Quant à "Bergman: A Year in a Life" de Jane Magnusson, il s'est pour sa part imposé comme "Meilleur documentaire".

Côté belge, "Girl" de Lukas Dhont a remporté le Prix de la découverte européenne, alors que la coproduction belge "Another Day of Life" a été sacrée "Meilleur film d'animation européen" et "La Mort de Staline", film franco-britannico-belge, "Meilleure comédie".

Des prix honorifiques ont par ailleurs été remis au réalisateur Costa-Gavras, à l'actrice Carmen Maura et à l'acteur Ralph Fiennes.

Belga