Le C12

Avec la fermeture de ses portes le 8 mars dernier, le C12 encaisse un impact financier important. Pour pallier ces pertes, le club bruxellois propose, à qui le souhaite, de financer la salle en échange de récompenses: un abonnement d'un an, des t-shirts, des posters, un livre... L'objectif de ce financement participatif est d'atteindre 50.000 euros qui permettront de couvrir les pertes occasionnées par la fermeture et de survivre à cette crise. Le crowdfunding prendra fin le dimanche 21 juin.

Pour plus d'informations et/ou faire un don: https://crowdfunding.c12space.com/

Les 80 ans du Cinéma Galeries

Il y a 80 ans ouvrait une salle de cinéma dans les galeries Saint-Hubert à Bruxelles. Depuis cette inauguration en 1940, c'est la première fois que le Cinéma Galeries ferme ses portes pendant une si longue période. Pour subsister et fêter dignement cet anniversaire dès la réouverture des cinémas, l'organisation sollicite le soutien de contributeurs. Différentes contreparties sont mises en place comme des entrées pour des films, une invitation au drink des 80 ans ou plus simplement des remerciements pour le soutien accordé à un cinéma indépendant.

Pour contribuer: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/cinema-galeries-80-years

L'Aperohit Festival 2020

Pour organiser sa prochaine édition, l'Aperohit Festival fait appel aux dons. L'événement, organisé le 24 octobre dans l'espace de LaVallée à Molenbeek, mettra en avant des artistes et techniciens locaux via des concerts, des DJ sets, des expositions ou encore des conférences. Le premier palier de 2500 euros permettra de soutenir les artistes ayant participé à l'édition "en quarantaine" du festival fin avril, mais aussi de couvrir en partie le cachet de ceux programmés pour l'édition 2020. L'argent supplémentaire permettra d'organiser les autres activités, de couvrir les frais techniques et soutenir les techniciens, eux aussi touchés par la crise.

Pour participer: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/aperohit-festival-2020

Série d'une lettre informe

Dans ce long métrage fantaisiste, Gus est un savant fou dont la santé mentale l'a abandonné au gré des échecs. Aliéné, il va vivre des péripéties à la recherche de Menty, la personnification de sa santé mentale partie prendre des vacances. Elle seule peut témoigner en sa faveur lorsqu'il est accusé d'être le meurtrier invisible qui sévit dans la région.

Le créateur de cette histoire, Seb Luca, n'est pas à son premier coup d'essai. Après avoir notamment réalisé deux mini-films d'animation et un jeu vidéo indépendant, cet artiste de 33 ans rêve de réaliser ce nouveau projet. Il fait appel à la participation collective pour financer sa production et s'y consacrer à plein temps.

Pour en savoir plus sur le projet et/ou faire un don: https://www.kickstarter.com/projects/sebluca/serie-dune-lettre-informe

L'investissement

Le pitch est simple mais attrayant: "Dans une dystopie où tout doit être rentable, Rachel Boyer a une cotation négative et doit se reconvertir: travailler dans un abattoir pour gens improductifs." Dans ce court-métrage de science-fiction, le réalisateur Frédéric Plasman a fait le choix de la dystopie. L'investissement veut explorer le portrait d'une société cauchemardesque où les citoyens sont cotés en bourse mais où la protagoniste principale, Rachel Boyer, choisit d'investir dans l'humanité en sauvant une petite fille de l'abattoir.

Après L'auxiliaire, il revient accompagné du producteur Nicolas Arias avec ce nouveau scénario qui n'attend que d'être réalisé. Pour ce faire, ils appellent au financement participatif afin de rembourser les frais de production comme la location des moyens techniques de tournage, les décors, les costumes...

Il reste 15 jours pour participer à ce projet: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/l-investissement

Soutien artistique belge

Des designers, des artisans d'art, des photographes, des sculpteurs... ont décidé de soutenir le personnel soignant des maisons de repos en soutenant le Fonds Daniël De Coninck géré par la Fondation Roi Baudouin. Des artistes belges comme Anusch Bayens, Philippe Demeuse et Héloïse Berns, ou internationaux comme Una Moehrke et Vincent Breed, mettent leurs oeuvres en vente dont l'argent récolté est destiné à ce fond d'aide. Cette action suit le modèle d'Urgence Artistique organisé à Paris et Lyon et qui ont récolté ensemble plus de 25.000 euros.

Le crowdfunding se termine ce vendredi à minuit: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/soutien-artistique-belgique

Avec la fermeture de ses portes le 8 mars dernier, le C12 encaisse un impact financier important. Pour pallier ces pertes, le club bruxellois propose, à qui le souhaite, de financer la salle en échange de récompenses: un abonnement d'un an, des t-shirts, des posters, un livre... L'objectif de ce financement participatif est d'atteindre 50.000 euros qui permettront de couvrir les pertes occasionnées par la fermeture et de survivre à cette crise. Le crowdfunding prendra fin le dimanche 21 juin. Pour plus d'informations et/ou faire un don: https://crowdfunding.c12space.com/Il y a 80 ans ouvrait une salle de cinéma dans les galeries Saint-Hubert à Bruxelles. Depuis cette inauguration en 1940, c'est la première fois que le Cinéma Galeries ferme ses portes pendant une si longue période. Pour subsister et fêter dignement cet anniversaire dès la réouverture des cinémas, l'organisation sollicite le soutien de contributeurs. Différentes contreparties sont mises en place comme des entrées pour des films, une invitation au drink des 80 ans ou plus simplement des remerciements pour le soutien accordé à un cinéma indépendant. Pour contribuer: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/cinema-galeries-80-yearsPour organiser sa prochaine édition, l'Aperohit Festival fait appel aux dons. L'événement, organisé le 24 octobre dans l'espace de LaVallée à Molenbeek, mettra en avant des artistes et techniciens locaux via des concerts, des DJ sets, des expositions ou encore des conférences. Le premier palier de 2500 euros permettra de soutenir les artistes ayant participé à l'édition "en quarantaine" du festival fin avril, mais aussi de couvrir en partie le cachet de ceux programmés pour l'édition 2020. L'argent supplémentaire permettra d'organiser les autres activités, de couvrir les frais techniques et soutenir les techniciens, eux aussi touchés par la crise.Pour participer: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/aperohit-festival-2020 Dans ce long métrage fantaisiste, Gus est un savant fou dont la santé mentale l'a abandonné au gré des échecs. Aliéné, il va vivre des péripéties à la recherche de Menty, la personnification de sa santé mentale partie prendre des vacances. Elle seule peut témoigner en sa faveur lorsqu'il est accusé d'être le meurtrier invisible qui sévit dans la région. Le créateur de cette histoire, Seb Luca, n'est pas à son premier coup d'essai. Après avoir notamment réalisé deux mini-films d'animation et un jeu vidéo indépendant, cet artiste de 33 ans rêve de réaliser ce nouveau projet. Il fait appel à la participation collective pour financer sa production et s'y consacrer à plein temps. Pour en savoir plus sur le projet et/ou faire un don: https://www.kickstarter.com/projects/sebluca/serie-dune-lettre-informe Le pitch est simple mais attrayant: "Dans une dystopie où tout doit être rentable, Rachel Boyer a une cotation négative et doit se reconvertir: travailler dans un abattoir pour gens improductifs." Dans ce court-métrage de science-fiction, le réalisateur Frédéric Plasman a fait le choix de la dystopie. L'investissement veut explorer le portrait d'une société cauchemardesque où les citoyens sont cotés en bourse mais où la protagoniste principale, Rachel Boyer, choisit d'investir dans l'humanité en sauvant une petite fille de l'abattoir. Après L'auxiliaire, il revient accompagné du producteur Nicolas Arias avec ce nouveau scénario qui n'attend que d'être réalisé. Pour ce faire, ils appellent au financement participatif afin de rembourser les frais de production comme la location des moyens techniques de tournage, les décors, les costumes... Il reste 15 jours pour participer à ce projet: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/l-investissementDes designers, des artisans d'art, des photographes, des sculpteurs... ont décidé de soutenir le personnel soignant des maisons de repos en soutenant le Fonds Daniël De Coninck géré par la Fondation Roi Baudouin. Des artistes belges comme Anusch Bayens, Philippe Demeuse et Héloïse Berns, ou internationaux comme Una Moehrke et Vincent Breed, mettent leurs oeuvres en vente dont l'argent récolté est destiné à ce fond d'aide. Cette action suit le modèle d'Urgence Artistique organisé à Paris et Lyon et qui ont récolté ensemble plus de 25.000 euros.Le crowdfunding se termine ce vendredi à minuit: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/soutien-artistique-belgique