On trouve, au coeur de Sworn Virgin, le premier long métrage de la réalisatrice italienne Laura Bispuri, une tradition albanaise ancestrale, au nom de laquelle des femmes, afin d'échapper à un mariage arrangé et au destin en découlant, deviennent des vierges sous serment. Et s'engagent au célibat avant d'adopter des patronyme et comportements masculins. C'est là le lot de Hana, jeune fille ayant grandi aux côtés de sa soeur adoptive, Lila, dans un village reculé des Balkans. Et qui, cette dernière partie vivre sa vie en Italie, va se transformer en Mark, sacrifiant sa féminité sur l'autel d'une liberté escomptée dont elle va toutefois bientôt mesurer les limites. Et de remuer ciel et terre pour s'affranchir de prisons invisibles, et se retrouver sinon se réinventer...

Adapté du roman éponyme d'Elvira Dones, Sworn Virgin fait le récit de ce combat intime, quête d'identité écartelée entre Albanie et Italie, passé et présent, masculin et féminin. Il y a là une aventure humaine sensible, et la matière d'un portrait d'une évidente complexité. Laura Bispuri a toutefois le trait plus appliqué que réellement inspiré, et si son film est sans conteste intéressant, il est aussi quelque peu laborieux, plombé encore par une structure usant et abusant de flash-backs venus en poser le propos. Reste cependant la composition d'Alba Rohrwacher, l'actrice de La Solitude des nombres premiers et autre La Bella addormentata se révélant, comme de coutume, impressionnante, physique androgyne de circonstance qu'elle relève d'une présence austère et intense à la fois. De quoi conférer à Sworn Virgin une vibration singulière...

DE LAURA BISPURI. AVEC ALBA ROHRWACHER, FLONJA KODHELI, LARS EIDINGER. 1H24. SORTIE: 30/09.

On trouve, au coeur de Sworn Virgin, le premier long métrage de la réalisatrice italienne Laura Bispuri, une tradition albanaise ancestrale, au nom de laquelle des femmes, afin d'échapper à un mariage arrangé et au destin en découlant, deviennent des vierges sous serment. Et s'engagent au célibat avant d'adopter des patronyme et comportements masculins. C'est là le lot de Hana, jeune fille ayant grandi aux côtés de sa soeur adoptive, Lila, dans un village reculé des Balkans. Et qui, cette dernière partie vivre sa vie en Italie, va se transformer en Mark, sacrifiant sa féminité sur l'autel d'une liberté escomptée dont elle va toutefois bientôt mesurer les limites. Et de remuer ciel et terre pour s'affranchir de prisons invisibles, et se retrouver sinon se réinventer... Adapté du roman éponyme d'Elvira Dones, Sworn Virgin fait le récit de ce combat intime, quête d'identité écartelée entre Albanie et Italie, passé et présent, masculin et féminin. Il y a là une aventure humaine sensible, et la matière d'un portrait d'une évidente complexité. Laura Bispuri a toutefois le trait plus appliqué que réellement inspiré, et si son film est sans conteste intéressant, il est aussi quelque peu laborieux, plombé encore par une structure usant et abusant de flash-backs venus en poser le propos. Reste cependant la composition d'Alba Rohrwacher, l'actrice de La Solitude des nombres premiers et autre La Bella addormentata se révélant, comme de coutume, impressionnante, physique androgyne de circonstance qu'elle relève d'une présence austère et intense à la fois. De quoi conférer à Sworn Virgin une vibration singulière...