[Critique ciné] Spider-Man: New Generation, soûlant sur la distance

18/12/18 à 11:39 - Mise à jour à 11:39
Du Le Vif Focus du 13/12/18

ANIMATION | Le héros créé par Steve Ditko fait aujourd'hui l'objet d'un film d'animation où... il se démultiplie.

[Critique ciné] Spider-Man: New Generation, soûlant sur la distance

Un Spider-Man peut en cacher un autre: incarné successivement par Tobey Maguire, Andrew Garfield et Tom Holland au gré des différents reboots de ses aventures, le héros créé par Steve Ditko fait aujourd'hui l'objet d'un film d'animation où... il se démultiplie. Adolescent de Brooklyn se rêvant sauveur de NYC, Mike Morales va croiser la route de ses équivalents venus d'autres dimensions, les Spider-Ham ou autre Spider-Man Noir, avec qui il va tenter de contrecarrer les plans du redoutable Wilson Fisk... Phil Lord signe le scénario d'un film sur lequel plane sans surprise un esprit voisin de celui de The Lego Movie. Soit, en l'occurrence, quelque chose comme la déconstruction piquante d'un super-héros, servie par une animation inventive, mais au survoltage soûlant sur la distance...

De Bob Persichetti, Peter Ramsey, Rodney Rothman. Avec les voix de Shameik Moore, Jake Johnson... 1h47. Sortie: 19/12. **(*)