La réalisatrice belge présente son film comme un "documentaire de science-fiction", ouvrant un espace de tous les possibles à travers des images du passé, privé (le plus souvent) ou public. Réflexion critique sur une société, sur ses composantes familiales mais aussi l'autorité, le colonialisme entre autres, le spectacle se fait aussi et peut-être surtout poétique. Avec des allures d'utopie et d'enchantement à réassembler le réel au gré d'une sensibilité des plus artistiques. Un ovni plein de charme, d'intelligence, d'humour et d'émotion!

DE YAËL ANDRÉ. 1 H 30. SORTIE: 28/05.

La réalisatrice belge présente son film comme un "documentaire de science-fiction", ouvrant un espace de tous les possibles à travers des images du passé, privé (le plus souvent) ou public. Réflexion critique sur une société, sur ses composantes familiales mais aussi l'autorité, le colonialisme entre autres, le spectacle se fait aussi et peut-être surtout poétique. Avec des allures d'utopie et d'enchantement à réassembler le réel au gré d'une sensibilité des plus artistiques. Un ovni plein de charme, d'intelligence, d'humour et d'émotion! DE YAËL ANDRÉ. 1 H 30. SORTIE: 28/05.