DR
© DR

Il est rare et bon de lire ou regarder des récits ancrés dans le passé et qu'on nous fait sans leur imposer le prisme de notre temps, ni les jugements qu'il ne cesse de poser rétrospectivement sur toute chose. Tel est le cas du roman de Ian McEwan, paru en 2007, et du film qui l'adapte aujourd'hui sur un scénario de l'auteur en personne. L'histoire se déroule au tout début des années 60, et a pour protagonistes deux jeunes mariés, dont le voyage de noces se déroule dans une petite station balnéaire du Dorset, sur la côte anglaise. Florence et Edward n'ont pas encore donné une dimension charnelle à leur amour, et l'approche de la nuit de noces les stresse considérablement. Ni l'un ni l'autre ne sait grand chose du sexe, et la crainte se mêle au désir. La nuit sera révélatrice, d'une manière que nous ne dévoilerons pas ici mais qui sera prélude à une double exploration: celle de la personnalité de deux jeunes gens confrontés à un rendez-vous majeur, et celle de la société britannique puritaine et répressive que la seconde moitié des sixties va balayer au souffle du rock'n'roll, de la mini-jupe, de la libération sexuelle et de la contestation du système de classe. Car la dimension sociale est, elle aussi, d'importance, Florence et Edward étant issus de milieux très différents... Le film est élégant, un peu trop peut-être, mais garde très heureusement ses aspérités jusqu'au bout. Billy Howle (découvert dans Dunkirk) y est touchant, Saoirse Ronan ( Brooklyn, Lady Bird) y est une fois de plus formidable.

DRAME De Dominic Cooke. Avec Saoirse Ronan, Billy Howle, Emily Watson. 1 h 50. Sortie: 15/08. ***(*)

Il est rare et bon de lire ou regarder des récits ancrés dans le passé et qu'on nous fait sans leur imposer le prisme de notre temps, ni les jugements qu'il ne cesse de poser rétrospectivement sur toute chose. Tel est le cas du roman de Ian McEwan, paru en 2007, et du film qui l'adapte aujourd'hui sur un scénario de l'auteur en personne. L'histoire se déroule au tout début des années 60, et a pour protagonistes deux jeunes mariés, dont le voyage de noces se déroule dans une petite station balnéaire du Dorset, sur la côte anglaise. Florence et Edward n'ont pas encore donné une dimension charnelle à leur amour, et l'approche de la nuit de noces les stresse considérablement. Ni l'un ni l'autre ne sait grand chose du sexe, et la crainte se mêle au désir. La nuit sera révélatrice, d'une manière que nous ne dévoilerons pas ici mais qui sera prélude à une double exploration: celle de la personnalité de deux jeunes gens confrontés à un rendez-vous majeur, et celle de la société britannique puritaine et répressive que la seconde moitié des sixties va balayer au souffle du rock'n'roll, de la mini-jupe, de la libération sexuelle et de la contestation du système de classe. Car la dimension sociale est, elle aussi, d'importance, Florence et Edward étant issus de milieux très différents... Le film est élégant, un peu trop peut-être, mais garde très heureusement ses aspérités jusqu'au bout. Billy Howle (découvert dans Dunkirk) y est touchant, Saoirse Ronan ( Brooklyn, Lady Bird) y est une fois de plus formidable.