Inspiré de faits réels, Official Secrets se situe aux premiers jours de 2003, lorsque les États-Unis et la Grande-Bretagne s'apprêtaient à envahir l'Irak, Tony Blair et George Bush clamant en choeur combien "la guerre était inévitable". Moment où Katharine Gun (Keira Knightley), une traductrice de mandarin auprès des renseignements britanniques, déco...

Inspiré de faits réels, Official Secrets se situe aux premiers jours de 2003, lorsque les États-Unis et la Grande-Bretagne s'apprêtaient à envahir l'Irak, Tony Blair et George Bush clamant en choeur combien "la guerre était inévitable". Moment où Katharine Gun (Keira Knightley), une traductrice de mandarin auprès des renseignements britanniques, découvre, effarée, un note top secrète des services américains enjoignant leurs alliés à réunir des informations compromettantes sur cinq pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies, histoire de disposer de moyens de pression éventuels pour les contraindre à adopter une résolution belliciste. La jeune femme décide de faire fuiter le mémo pour tenter d'enrayer un conflit aux conséquences potentiellement dévastatrices, s'exposant à des poursuites au nom de l'"Official Secrets Act"... La guerre d'Irak fut, on le sait, conduite au nom de la recherche "d'armes de destruction massive" inexistantes. À motivations incertaines, mensonges d'État et manoeuvres douteuses, lesquels constituent le nerf du film de Gavin Hood (Tsotsi, X-Men Origins: Wolverine). Ce contexte trouble posé, Official Secrets s'attache particulièrement au point de vue d'une lanceuse d'alerte, retraçant son combat pour qu'éclate la vérité -un engagement exemplaire que Keira Knightley (dominant une distribution de prestige dont Ralph Fiennes, Matthew Goode ou Rhys Ifans) incarne avec toute la conviction requise. Pour autant, si la matière est sinueuse et passionnante, Hood en tire un thriller politique plus appliqué qu'inspiré, la tension tendant à se diluer quelque peu dans les méandres juridiques de l'intrigue...