On pense à la dynamique de comédies populaires françaises des années 70 et 80 de type La Chèvre ou L'Emmerdeur devant ce tandem de personnages que tout oppose (Lin...

On pense à la dynamique de comédies populaires françaises des années 70 et 80 de type La Chèvre ou L'Emmerdeur devant ce tandem de personnages que tout oppose (Lindon joue le riche stressé, Damiens l'excentrique illuminé) obligés de s'entendre au fil d'aventures toujours un peu plus improbables. Mais Mon cousin est un simple produit commercial à l'esthétique essentiellement télévisée, au sein duquel Jan Kounen (Dobermann, 99 francs) se fait malgré tout ponctuellement plaisir en apposant comme il le peut sa patte personnelle, entre ironie vaguement féroce, mysticisme de bazar et même délire western à la Blueberry. L'ensemble reste relativement sympathique, malgré sa bien pâle petite leçon de vie finale.