"Il ne s'agit pas d'imiter les oiseaux. Il s'agit seulement de leur emprunter un peu de liberté. " Vingt ans après Le Château des singes, Jean-François Laguionie approfondit un concept qui lui est particulièrement cher: celui de l'étranger débarquant dans un monde qu'il ne comprend pas. Conte philosophique qui met en scène des singes pour mieux dire la folie des hommes, cette suite indirecte a le trait parfois fort appuyé, à l'image de la voix off, assez platement didactique, qui émaille cette critique à peine déguisée de notre civilisation où le King Kong des années 30 fait figure de très insistante mise en abyme. Une petite déception, même si la lumineuse beauté de l'univers développé ne manque pas de fasciner.

De Jean-François Laguionie et Xavier Picard. 1h17. Sortie: 11/12. ***

"Il ne s'agit pas d'imiter les oiseaux. Il s'agit seulement de leur emprunter un peu de liberté. " Vingt ans après Le Château des singes, Jean-François Laguionie approfondit un concept qui lui est particulièrement cher: celui de l'étranger débarquant dans un monde qu'il ne comprend pas. Conte philosophique qui met en scène des singes pour mieux dire la folie des hommes, cette suite indirecte a le trait parfois fort appuyé, à l'image de la voix off, assez platement didactique, qui émaille cette critique à peine déguisée de notre civilisation où le King Kong des années 30 fait figure de très insistante mise en abyme. Une petite déception, même si la lumineuse beauté de l'univers développé ne manque pas de fasciner.