[Critique ciné] Fortuna, de quoi ouvrir des pistes de réflexion

3 star star star star star

DRAME | Deuxième long métrage du cinéaste helvète Germinal Roaux (Left Foot, Right Foot), Fortuna a pour cadre les Alpes suisses, et plus précisément l'hospice du Simplon, décor écrasé par la neige où échoue un jour une jeune réfugiée éthiopienne.

© Dr


...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné