François Pirot, réalisateur du piquant et attachant Mobile Home, y filme quelques-uns des 300 résidents, recueille leurs témoignages. Il fait en partie ressentir l'angoisse qui accompagne un désoeuvrement rythmé de démarches administratives, une longue attente risquant de déboucher sur un ordre de quitter le territoire... Le cinéaste belge ne cherche pas le sensationnel, il opère avec respect, discrétion. Au risque de rester quelque peu en surface. Mais il contribue à l'indispensable débat des voix qu'il nous faut entendre.

DE FRANÇOIS PIROT. 1H12. SORTIE: 13/04.

François Pirot, réalisateur du piquant et attachant Mobile Home, y filme quelques-uns des 300 résidents, recueille leurs témoignages. Il fait en partie ressentir l'angoisse qui accompagne un désoeuvrement rythmé de démarches administratives, une longue attente risquant de déboucher sur un ordre de quitter le territoire... Le cinéaste belge ne cherche pas le sensationnel, il opère avec respect, discrétion. Au risque de rester quelque peu en surface. Mais il contribue à l'indispensable débat des voix qu'il nous faut entendre.