Adapter, c'est trahir. En portant le roman de Laurent Mauvignier à l'écran, Joachim Lafosse (lire son interview) fait le pari d'en donner moins que le livre afin de laisser de l'espace à investir par le spectateur. Mais l'enjeu du film, récit d'une tentative de réconciliation entre une mère absente et son fils en colère inscrit au coeur de l'immensité kirghize, est ténu, et ses non-dits n'ouvrent pas sur le vaste monde intérieur qu'ils voudraient suggérer. Continuer donne d'abord l'impression que la petite mécanique du conflit perpétuel chère à Lafosse tourne un peu à vide, avant que le cinéaste n'ose la douceur d'un apaisement dont l'émotion ne prend pas vraiment.

De Joachim Lafosse. Avec Virginie Efira, Kacey Mottet Klein. 1h24. Sortie: 30/01. **(*)