Avec son bouclier étoilé mais surtout ridicule, et un interprète bodybuildé au charisme comparable à celui d'un pot de yaourt, le personnage de Captain America est un des moins captivants jamais sortis de la très profitable galaxie Marvel. Le deuxième épisode en date (il y en aura bien d'autres!) de ses aventures héroïques a beau balancer toute la sauce d'effets spéciaux parfois spectaculaires, le spectacle reste d'une débilité difficilement justifiable. Scénario de série Z, avec nazi dématérialisé vivant dans la mémoire d'un ordinateur géant, jeu pénible d'acteurs largement en dessous de leurs standards (même Scarlett Johansson et Samuel L. Jackson), scènes de combats peu ou pas excitantes: tout est réuni pour un consternant navet.

  • DE JOE RUSSO, ANTHONY RUSSO. AVEC CHRIS EVANS, SCARLETT JOHANSSON, SEBASTIAN STAN. 2 H 08. SORTIE: 26/03.
Avec son bouclier étoilé mais surtout ridicule, et un interprète bodybuildé au charisme comparable à celui d'un pot de yaourt, le personnage de Captain America est un des moins captivants jamais sortis de la très profitable galaxie Marvel. Le deuxième épisode en date (il y en aura bien d'autres!) de ses aventures héroïques a beau balancer toute la sauce d'effets spéciaux parfois spectaculaires, le spectacle reste d'une débilité difficilement justifiable. Scénario de série Z, avec nazi dématérialisé vivant dans la mémoire d'un ordinateur géant, jeu pénible d'acteurs largement en dessous de leurs standards (même Scarlett Johansson et Samuel L. Jackson), scènes de combats peu ou pas excitantes: tout est réuni pour un consternant navet.