[Critique ciné] Becoming Astrid, un beau livre d'images

18/12/18 à 12:03 - Mise à jour à 12:23
Du Le Vif Focus du 13/12/18

BIOPIC | Un film biographique assez convenu sur Astrid Lindgren, écrivain suédoise ayant légué à la postérité le personnage de Fifi Brindacier, parmi d'autres.

[Critique ciné] Becoming Astrid, un beau livre d'images
[Critique ciné] Becoming Astrid, un beau livre d'images

Au coeur de Becoming Astrid, film biographique de Pernille Fischer Christensen, on trouve la riche personnalité d'Astrid Lindgren, écrivain suédoise ayant légué à la postérité le personnage de Fifi Brindacier, parmi d'autres. Plus qu'à un panoramique un peu vain de son existence, la cinéaste danoise choisit de s'attacher à un épisode fondateur de son parcours. Soit l'histoire d'une jeune fille ayant grandi au coeur des années 20 dans une famille dévote d'une petite ville de Suède, esprit spittant en dépit d'une éducation rigide. Et filant bientôt le parfait amour avec le patron du journal local, liaison adultérine qu'ils s'efforceront de dissimuler, Astrid accouchant, contrainte, au Danemark de Lasse, un garçon confié à une mère d'accueil. La plus significative d'une longue série d'épreuves propres à forger un caractère, comme l'on dit. L'angle privilégié par Christensen est assurément intéressant. Dommage que son film n'affiche pas le tempérament frondeur de sa protagoniste, la réalisatrice, douée d'un sens manifeste de la composition, s'en tenant pour l'essentiel à un classicisme convenu. Un beau livre d'images, en somme, où brûle toutefois le feu intérieur d'Alba August, incandescente dans le rôle-titre.

De Pernille Fischer Christensen. Avec Alba August, Maria Bonnevie, Magnus Krepper. 2h03. Sortie: 19/12. ***

>> Lire également notre interview de Pernille Fische Christensen.

Nos partenaires