Le système belge des titres-services subsidiés pour les emplois d'aide-ménagère a permis à 160.000 personnes -des femmes en très grande majorité- d'intégrer l'économie visible dans un secteur où le travail au noir était omniprésent. Les héroïnes du film sont de ces femmes faisant le ménage chez les autres pour gagner de quoi vivre. Elles témoignent avec émotion, humour, révolte parfois, de ce job qui les expose tantôt à l'humiliation, au mépris, tantôt à un échange humain chaleureux. Les dégâts de santé causé par l'exercice de leur profession sont aussi évoqués dans ce bon documentaire, prenant en compte notamment la fragilité sociale des aide-ménagères, et la grande question des liens (trop souvent détricotés) entre les citoyens.

D'Agnès Lejeune, Gaëlle Hardy. 1h08. Sortie: 24/10. ***(*)

Le système belge des titres-services subsidiés pour les emplois d'aide-ménagère a permis à 160.000 personnes -des femmes en très grande majorité- d'intégrer l'économie visible dans un secteur où le travail au noir était omniprésent. Les héroïnes du film sont de ces femmes faisant le ménage chez les autres pour gagner de quoi vivre. Elles témoignent avec émotion, humour, révolte parfois, de ce job qui les expose tantôt à l'humiliation, au mépris, tantôt à un échange humain chaleureux. Les dégâts de santé causé par l'exercice de leur profession sont aussi évoqués dans ce bon documentaire, prenant en compte notamment la fragilité sociale des aide-ménagères, et la grande question des liens (trop souvent détricotés) entre les citoyens.