Avec Guy Ritchie aux manettes, Aladdin ressemble d'abord à un championnat interrégional de cabotinage éhonté refusé à Broadway et transposé dans un Orient de carton-pâte dégoulinant d'effets numériques déjà périmés. Assez ridiculement solennel, l'ensemble se démarque ainsi essentiellement par son insondable laideur et sa totale inanité. Même si l'arrivée de Will Smith en génie tatillon apporte ponctuellement l'humour et le rythme nécessaires au divertissement enlevé qu'il aurait pu être mais n'est jamais vraiment.

De Guy Ritchie. Avec Mena Massoud, Naomi Scott, Will Smith. 2 h 08. Sortie: 22/05.