Ceci n'est pas une blague: à l'avenir, le British Film Institute n'accordera plus de subventions aux projets de films dont le "méchant" porterait des cicatrices au visage. La décision a été prise en soutien à une campagne de sensibilisation du nom de #IamNotYourVillain lancée par Changing Faces, une organisation britannique qui lutte notamment contre la discrimination et la stigmatisation des personnes aux visages déformés par des accidents et des maladies. "Le cinéma est un catalyseur de changement, a déclaré Ben Roberts, le directeur du BFI, et c'est pourquoi nous nous engageons à ne plus avoir de représentations négatives de cicatrices et de différences faciales dans les films que nous finançons. Cette campagne s'inscrit directement en résonance avec les critères de diversité standards du BFI, qui en appellent à des représentations à l'écran ayant du sens. Nous soutenons totalement la campagne #IamNotYourVillain de Changing Faces et nous exhortons le reste de l'industrie du film à en faire de même."
...