La retouche photo dans les magazines est monnaie courante et est souvent pointée du doigt par les pourfendeurs d'une représentation plus juste de la réalité. Ce dont on se rend parfois moins bien compte, ce sont des modifications apportées aux images filmées pour le cinéma, qui sont pourtant très souvent retravaillées pour l'une ou l'autre raison en post-production. Une simple différence de teinte peut ainsi donner à une scène une atmosphère radicalement différente. Dans cette vidéo, un spécialiste des images colorées montre les différentes flagrantes entre les images brutes qui sortent de la caméra et celles retouchées en se basant sur des scènes du film The House On Pine Street de Aaron et Austin Keeling. Tout simplement bluffant.