L'UCC a attribué ce prix à Beasts of the Southern Wild "pour son originalité profonde, son humanité fervente, son esprit d'enfance et de résistance et sa liberté à mêler réel et imaginaire avec un bonheur partageable par tous". L'Union insiste de plus sur "les débuts marquants d'un cinéaste prometteur".

Cinq films étaient en lice pour cette récompense: Beasts of the Southern Wild, de Benh Zeitlin, Take Shelter, de Jeff Nichols, Shame, de Steve McQueen, Ernest et Célestine, de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier, et Killer Joe, de William Friedkin.

Ce Grand Prix récompense, parmi les oeuvres sorties en 2012 en Belgique, "le film ayant le plus contribué à l'enrichissement et au rayonnement de l'art cinématographique".

L'UCC a attribué ce prix à Beasts of the Southern Wild "pour son originalité profonde, son humanité fervente, son esprit d'enfance et de résistance et sa liberté à mêler réel et imaginaire avec un bonheur partageable par tous". L'Union insiste de plus sur "les débuts marquants d'un cinéaste prometteur".Cinq films étaient en lice pour cette récompense: Beasts of the Southern Wild, de Benh Zeitlin, Take Shelter, de Jeff Nichols, Shame, de Steve McQueen, Ernest et Célestine, de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier, et Killer Joe, de William Friedkin.Ce Grand Prix récompense, parmi les oeuvres sorties en 2012 en Belgique, "le film ayant le plus contribué à l'enrichissement et au rayonnement de l'art cinématographique".