7 minutes de dialogues aux tons éclectiques, à cheval entre différentes émotions. Peur, horreur, empathie, euphorie sur les visages. David Cronenberg, c'est 21 long-métrages avec des monuments comme La Mouche, Le Festin nu ou encore son petit dernier, Maps to the Stars. C'est ce mélange de sensations, si particulier à l'univers du réalisateur qui fait de cette vidéo un véritable hommage. Hommage à l'homme et à sa capacité d'évolution.