Les événements culturels pourront par ailleurs reprendre en présence d'un public, limité à 200 personnes en intérieur, et à 400 en extérieur en juillet, à condition que les règles de sécurité soient respectées. Cette limite de 400 personnes vaudra aussi pour les manifestations statiques. En août, si les conditions sanitaires le permettent, on pourrait passer à un public de 400 personnes en intérieur et de 800 à l'extérieur.

Par contre, les boîtes de nuit resteront bien fermées jusqu'au 31 août et l'heure de fermeture de l'horeca - actuellement fixée à 1h00 du matin - n'est pas modifiée.

Sophie Wilmès a rappelé que le virus est toujours présent et qu'il convient d'être prudent. Avant d'énoncer les nouveaux assouplissements, elle était d'ailleurs revenue sur les débordements festifs constatés ce week-end, notamment à Bruxelles.

"Nous comprenons qu'il y a la fin des examens, l'été mais nous ne sommes pas à l'abri d'un rebond de l'épidémie. Bien sûr, la plupart des jeunes s'estiment moins vulnérables au covid-19. C'est une erreur: le virus n'est pas inoffensif même quand on est un jeune adulte. Et quand vous prenez un risque pour vous, vous le prenez aussi pour vos proches et pour la population en général", a-t-elle averti.

La Fédération des cinémas satisfaite des perspectives pour le mois d'août

"Nous avions demandé des perspectives et nous en avons", réagit mercredi la Fédération des cinémas de Belgique. Si la situation sanitaire le permet, les salles pourront accueillir jusqu'à 400 personnes dès le mois d'août.

Les cinémas pourront rouvrir et accueillir jusqu'à 200 personnes dès le 1er juillet prochain. La règle de distanciation physique devra toutefois continuer à être respectée. Les plus petites salles ne pourront donc pas toujours atteindre ce nombre.

Mais la Fédération est satisfaite du nouvel assouplissement et de la perspective de 400 personnes par la suite, d'autant que des films "grand public" sont attendus en août, comme "Mulan", indique Thierry Laermans, secrétaire général.

Il estime par contre qu'il est difficile de rester rentable avec une capacité de 200 personnes maximum. "Les cinémas sont surtout bien remplis le week-end, entre 70 et 100%. En semaine, il y a moins de monde. Donc, celui qui ne remplit pas ses salles le week-end aura des difficultés à rester rentable."

Les modalités pratiques d'une visite au cinéma ne sont pas encore claires. Le secteur a établi un protocole qui a été discuté au sein du GEES lundi. Différents scénarios étaient proposés mais la Fédération ne sait pas encore exactement lesquels ont été approuvés. Thierry Laermans s'attend à obtenir davantage d'informations dans les prochains jours.

Les événements culturels pourront par ailleurs reprendre en présence d'un public, limité à 200 personnes en intérieur, et à 400 en extérieur en juillet, à condition que les règles de sécurité soient respectées. Cette limite de 400 personnes vaudra aussi pour les manifestations statiques. En août, si les conditions sanitaires le permettent, on pourrait passer à un public de 400 personnes en intérieur et de 800 à l'extérieur.Par contre, les boîtes de nuit resteront bien fermées jusqu'au 31 août et l'heure de fermeture de l'horeca - actuellement fixée à 1h00 du matin - n'est pas modifiée.Sophie Wilmès a rappelé que le virus est toujours présent et qu'il convient d'être prudent. Avant d'énoncer les nouveaux assouplissements, elle était d'ailleurs revenue sur les débordements festifs constatés ce week-end, notamment à Bruxelles. "Nous comprenons qu'il y a la fin des examens, l'été mais nous ne sommes pas à l'abri d'un rebond de l'épidémie. Bien sûr, la plupart des jeunes s'estiment moins vulnérables au covid-19. C'est une erreur: le virus n'est pas inoffensif même quand on est un jeune adulte. Et quand vous prenez un risque pour vous, vous le prenez aussi pour vos proches et pour la population en général", a-t-elle averti.La Fédération des cinémas satisfaite des perspectives pour le mois d'août "Nous avions demandé des perspectives et nous en avons", réagit mercredi la Fédération des cinémas de Belgique. Si la situation sanitaire le permet, les salles pourront accueillir jusqu'à 400 personnes dès le mois d'août.Les cinémas pourront rouvrir et accueillir jusqu'à 200 personnes dès le 1er juillet prochain. La règle de distanciation physique devra toutefois continuer à être respectée. Les plus petites salles ne pourront donc pas toujours atteindre ce nombre. Mais la Fédération est satisfaite du nouvel assouplissement et de la perspective de 400 personnes par la suite, d'autant que des films "grand public" sont attendus en août, comme "Mulan", indique Thierry Laermans, secrétaire général. Il estime par contre qu'il est difficile de rester rentable avec une capacité de 200 personnes maximum. "Les cinémas sont surtout bien remplis le week-end, entre 70 et 100%. En semaine, il y a moins de monde. Donc, celui qui ne remplit pas ses salles le week-end aura des difficultés à rester rentable." Les modalités pratiques d'une visite au cinéma ne sont pas encore claires. Le secteur a établi un protocole qui a été discuté au sein du GEES lundi. Différents scénarios étaient proposés mais la Fédération ne sait pas encore exactement lesquels ont été approuvés. Thierry Laermans s'attend à obtenir davantage d'informations dans les prochains jours.