Quand le télétexte devient un art visuel

Quand le télétexte devient un art visuel
© DR

Comme le laisse présager son slogan " Stay home! ", l'International Teletext Art Festival est probablement le seul festival au monde qui se vit de son salon. Et pour cause, puisque tout se passe derrière son poste de télévision, via un dispositif encore plus vintage que le Minitel: le télétexte. Depuis quelques années, le procédé de création en huit couleurs tiré du télétexte connait un véritable engouement de la part des artistes visuels. A tel point que cet art minutieux et pourtant complètement barré, montré avec fierté et pour la troisième année d'affilée à l'ITAF, dispose désormais d'un petit musée virtuel aussi minimaliste et coloré que les tableaux de ses "télétexteurs" (une seule et unique page avec une oeuvre qui change tous les mois).

L'événement, porté cette année par 18 artistes internationaux, est à suivre sur le télétexte d'ARTE (page 700), qui avait déjà consacré un reportage à Raquel Meyers, virtuose de l'art cathodique. Le festival débutera le 14 août et durera un mois. L'année dernière, l'oeuvre gagnante du festival s'intitulait Lindsay Lohan's Mug Shot Cabinet (Kathrin Günter). On ose espérer que celle de cette édition sera au moins aussi loufoque, mais on n'en doute pas vraiment, vu le potentiel second degré de cette forme d'art complètement déjantée.

© Dan Farrimond

© Kari Ily Annala

© Erkka Nissinen

© AcidT

© Amanda Siegel

© Jarkko Rasanen

© Dan Farrimond

© Dan Farrimond

© Michaël Borras

© Dave Needham

© Anne Horel

© Janne Suni

© Raquel Meyers

Cover de disque télétextée pour le groupe Jellica.

© Juha van Ingen

© Kathrin Günter

Lindsay Lohan's Mug Shot Cabinet.

© Max Capacity

© Max Capacity

© DR

Cover de disque télétextée pour le groupe PETSCII.

© Juerg Lehni et Alexander Rich

© Brendan Howell

© Seppo Renvall

© Kim Asendorf

© Juha van Ingen

© Seppo Renvall

© Raquel Meyers

© Nadine Arbeiter

© Lia