"Ce qui m'a particulièrement séduit dans cette édition Nuit blanche, c'est l'omniprésence des contrastes. Tant le choix des quartiers, que des performances ou des disciplines artistiques, tout était mis en place pour éveiller un questionnement créatif chez les noctambules. L'occasion parfaite pour voir la nuit sous un autre jour", a expliqué Karine Lalieux, échevin de la Culture de la Ville de Bruxelles.

Aux côtés des artistes parmi lesquels l'on retrouvait des danseurs, des comédiens, des acrobates, des plasticiens ou encore des musiciens, une soirée animée par un DJ avait lieu sur la place Poelaert.

Rendez-vous est d'ores et déjà fixé pour l'année prochaine, le 4 octobre.

Notre diapo de vos plus belles photos de la nuit.

"Ce qui m'a particulièrement séduit dans cette édition Nuit blanche, c'est l'omniprésence des contrastes. Tant le choix des quartiers, que des performances ou des disciplines artistiques, tout était mis en place pour éveiller un questionnement créatif chez les noctambules. L'occasion parfaite pour voir la nuit sous un autre jour", a expliqué Karine Lalieux, échevin de la Culture de la Ville de Bruxelles.Aux côtés des artistes parmi lesquels l'on retrouvait des danseurs, des comédiens, des acrobates, des plasticiens ou encore des musiciens, une soirée animée par un DJ avait lieu sur la place Poelaert.Rendez-vous est d'ores et déjà fixé pour l'année prochaine, le 4 octobre.Notre diapo de vos plus belles photos de la nuit.