Macbeth: remords éternels

09/01/19 à 21:00 - Mise à jour à 17/01/19 à 16:04
Du Le Vif/L'Express du 10/01/19

Le théâtre royal du Parc et le théâtre Varia, à Bruxelles, s'apprêtent tous deux à recevoir l'un des plus grands classiques shakespeariens: Macbeth, tragédie de la soif du pouvoir stimulée par l'irruption du surnaturel. Un indémodable décliné sous toutes les latitudes.

Au Parc, dans la mise en scène de Georges Lini, le rôle-titre sera confié au grand Itsik Elbaz, qui fut un éclatant empereur Caligula cet été dans les ruines de Villers-la-Ville. Au Varia, Michel Dezoteux a, lui aussi, fait appel à l'un de ses fidèles comédiens: Karim Barras, vu en flic arriviste dans la saison 2 de La Trêve, et qui clôt ici avec son metteur en scène une trilogie sur la folie (après Hamlet et Woyzeck). Les deux acteurs s'inscrivent ainsi dans une lignée, ininterrompue depuis le xviie siècle, d'artistes ayant porté ce rôle mythique, à la suite notamment de Laurence Olivier et Ian McKellen. Car, au même titre que Roméo et Juliette ou Le Roi Lea...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires