Si le confinement est intervenu en fin de saison 2019-2020, il y avait encore trois spectacles programmés au Théâtre de Liège, dont les représentations de La Reprise de Milo Rau ou encore le festival Impact consacré à la question migratoire. "Ces trois spectacles étaient sold-out. L'impact économique sera donc important mais aussi au niveau des locations de salle pour les écoles de danse en mai et juin. Et dire que nous avions commencé à réaliser une des meilleures saisons en termes de fréquentation et de recettes des spectacles", déplore Serge Rangoni.

Le Théâtre de Liège compte 62 travailleurs permanents, qui n'ont pas été mis en chômage temporaire. Les ateliers sont restés actifs, comme les ateliers costumes et couture qui collaborent avec ceux de l'Opéra Royal de Liège pour la confection de blouses et masques pour les hôpitaux, tandis que la partie administrative fonctionne en télétravail.

Après avoir combattu le covid-19 durant trois semaines, le directeur du Théâtre de Liège s'attelle désormais à la programmation de la prochaine saison et envisage des pistes en vue du déconfinement. "La grande question qui se pose dans le secteur culturel, c'est quand pourrons-nous être déconfinés? Tous les collègues soulèvent cette question en Belgique mais aussi à l'étranger. En Chine, tous les lieux culturels sont toujours fermés et en Italie, la réouverture n'est pas annoncée avant janvier. Le secteur a besoin de redémarrer et si nous voulons éviter d'être les derniers à rouvrir, nous devons négocier les modalités avec les pouvoirs publics. Nous devons être acteurs de notre déconfinement en faisant des propositions. C'est nous qui savons le mieux comment nous fonctionnons. Je pense notamment aux répétitions qui doivent se dérouler deux mois avant la présentation au public", explique le directeur du Théâtre de Liège.

La saison prochaine, soit 2020-2021, sera lancée en octobre, et non en septembre comme initialement prévu. "Nous avons modifié la saison afin d'établir des zones de respiration et puis, il y a beaucoup de productions avec l'international pour lesquelles il y a trop d'inconnues. L'ouverture de la saison a donc été reportée en octobre et le Picnic Urbain, en septembre, n'aura pas lieu cette année. Pour cette saison, nous privilégions les créations. Quant aux spectacles déjà créés, ils peuvent être reportés à la saison suivante", ajoute Serge Rangoni.

La prochaine saison du Théâtre de Liège débutera avec Vous êtes uniques!, une création de Maggy Jacot et Axel De Booseré, qui aborde la capacité de l'être humain à se fondre dans des processus de groupe. Un Royaume, création du metteur en scène belge Claude Schmitz, un focus sur le metteur en scène portugais Tiago Rodrigues; Science-Fictions, dernière création de Selma Alaoui ou encore Queen Blood, spectacle de danse de Ousmane Sy figurent également dans la programmation.

Serge Rangoni espère que les répétitions pourront débuter en été. "On devra davantage s'orienter vers les tickets en ligne et le port du masque en salle devra sans doute être obligatoire", a-t-il relevé.

Si le confinement est intervenu en fin de saison 2019-2020, il y avait encore trois spectacles programmés au Théâtre de Liège, dont les représentations de La Reprise de Milo Rau ou encore le festival Impact consacré à la question migratoire. "Ces trois spectacles étaient sold-out. L'impact économique sera donc important mais aussi au niveau des locations de salle pour les écoles de danse en mai et juin. Et dire que nous avions commencé à réaliser une des meilleures saisons en termes de fréquentation et de recettes des spectacles", déplore Serge Rangoni. Le Théâtre de Liège compte 62 travailleurs permanents, qui n'ont pas été mis en chômage temporaire. Les ateliers sont restés actifs, comme les ateliers costumes et couture qui collaborent avec ceux de l'Opéra Royal de Liège pour la confection de blouses et masques pour les hôpitaux, tandis que la partie administrative fonctionne en télétravail. Après avoir combattu le covid-19 durant trois semaines, le directeur du Théâtre de Liège s'attelle désormais à la programmation de la prochaine saison et envisage des pistes en vue du déconfinement. "La grande question qui se pose dans le secteur culturel, c'est quand pourrons-nous être déconfinés? Tous les collègues soulèvent cette question en Belgique mais aussi à l'étranger. En Chine, tous les lieux culturels sont toujours fermés et en Italie, la réouverture n'est pas annoncée avant janvier. Le secteur a besoin de redémarrer et si nous voulons éviter d'être les derniers à rouvrir, nous devons négocier les modalités avec les pouvoirs publics. Nous devons être acteurs de notre déconfinement en faisant des propositions. C'est nous qui savons le mieux comment nous fonctionnons. Je pense notamment aux répétitions qui doivent se dérouler deux mois avant la présentation au public", explique le directeur du Théâtre de Liège. La saison prochaine, soit 2020-2021, sera lancée en octobre, et non en septembre comme initialement prévu. "Nous avons modifié la saison afin d'établir des zones de respiration et puis, il y a beaucoup de productions avec l'international pour lesquelles il y a trop d'inconnues. L'ouverture de la saison a donc été reportée en octobre et le Picnic Urbain, en septembre, n'aura pas lieu cette année. Pour cette saison, nous privilégions les créations. Quant aux spectacles déjà créés, ils peuvent être reportés à la saison suivante", ajoute Serge Rangoni. La prochaine saison du Théâtre de Liège débutera avec Vous êtes uniques!, une création de Maggy Jacot et Axel De Booseré, qui aborde la capacité de l'être humain à se fondre dans des processus de groupe. Un Royaume, création du metteur en scène belge Claude Schmitz, un focus sur le metteur en scène portugais Tiago Rodrigues; Science-Fictions, dernière création de Selma Alaoui ou encore Queen Blood, spectacle de danse de Ousmane Sy figurent également dans la programmation. Serge Rangoni espère que les répétitions pourront débuter en été. "On devra davantage s'orienter vers les tickets en ligne et le port du masque en salle devra sans doute être obligatoire", a-t-il relevé.