L'opéra au cinéma, bonne ou mauvaise idée?

05/12/18 à 09:44 - Mise à jour à 09:46
Du Le Vif/L'Express du 29/11/18

Avec les diffusions d'opéras dans les salles obscures, les cinémas (UGC, Kinepolis...) misent sur une nouvelle tendance. Des dizaines de titres lyriques, retransmis depuis les plus belles salles du monde: le phénomène prend de l'ampleur et arrive même, si l'on en croit certains observateurs, à dépeupler les vraies salles d'opéra.

Quand, au crépuscule de la cinquantaine, il prit à la soprano Renée Fleming la fantaisie de faire ses adieux à la scène, c'est - outre la fatigue et le poids de rôles inhumains - la place croissante de la HD et de l'opéra au cinéma qu'elle pointa du doigt. "Voyez-vous, dit-elle en substance à un parterre de micros fébrilement tendus, quand on a 60 ans et qu'on sent braquées sur chacune de ses rides plusieurs caméras de haute définition qui n'ont pas la moindre intention d'être clémentes et qu'on doit camper une jeune fille de 16 ans, on se sent un peu vulnérable." Et comme il n'existe pas de rôle de femme mûre à l'opéra, Renée Fleming tira sa révérence sur la pointe des pieds.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires