Soit dans un cas non plus regarder l'oeuvre les yeux dans les yeux mais juste lorgner son reflet sur un écran, dans l'autre lui tourner carrément le dos... Une forme de perversion du regard mais aussi des souvenirs puisqu'on s'en crée sur du sable: rendez-vous manqués, événements qui n'ont même pas eu le temps d'avoir lieu.
...