Le dossier, arlésienne affleurant régulièrement à la surface de l'actualité pour mieux retourner ensuite dans les profondeurs, a fait subitement un grand pas en avant avec la publication du rapport commandé par Emmanuel Macron à deux experts, l'historienne de l'art Bénédicte Savoy et l'économiste sénégalais Felwine Sarr. Même si on se doutait qu'ils ne tourneraient plus autour du pot cette fois-ci, leurs conclusions ont fait l'effet d'une bombe. Sans détour, le duo préconise en effet une modification de la loi française (qui garantit l'inaliénabilité des collections publiques) pour permettre aux États subsahariens qui le souhaitent de récupérer les statues, masques, bijoux ou fétiches qui se trouvent dans les musées nationaux. Principal concerné: le Musée du quai Branly à Paris, qui abrite 70.000 des 90.000 pièces africaines rép...