Avant qu'il ne reprenne du service en 2019, sous l'intitulé We Art XL, le Parcours d'Artistes d'Ixelles avait disparu des radars depuis 2011. C'était à n'y rien comprendre quand on sait que la commune compte un nombre impressionnant de galeries et d'ateliers. Heureusement, le phénix est de retour. On ne comptera donc pas les événements et les synergies, depuis le Brussels Philarmonic, qui jouera en live la partition du film The Kid de Charlie Chaplin, jusqu'aux plus traditionnelles visites d'ateliers. On vous livre notre parcours dans le parcours.

1. NordiK Government: Dis-Dancing

Ancienne boulangerie Vermeulen, 341 chaussée d'Ixelles. Du 18 au 20/09.

Ce collectif est formé par cinq Finlandaises -Krista Autio, Maya Heiskanen, Ines Laukkanen, Laura Puska, Elina Salminen- qui vivent et travaillent actuellement en Belgique. C'est la crise sanitaire qui les a poussées à collaborer sur un projet. Dis-Dancing prendra place au premier étage de l'ancienne boulangerie Vermeulen et présentera les oeuvres, réalisées pendant le confinement, de chacune de ces jeunes femmes. Performance, peinture, installation et vidéo, cette proposition multidisciplinaire tournera autour de la thématique du silence et du développement durable.

Expo graffiti-street art, KANSER
Expo graffiti-street art © KANSER

2. Expo graffiti-street art

Ancienne boulangerie Vermeulen, 341 chaussée d'Ixelles. Du 25 au 27/09.

Cette ancienne boulangerie défoncée, propriété de l'incontournable producteur Dominique Janne, accueillera les créations in situ, pas encore réalisées à l'heure d'écrire ces lignes, d'une douzaine d'artistes urbains. Le casting impressionne, avec notamment la présence de Kanser, grand nom du writing, et s'explique par la présence de Pierre Frison au générique de l'organisation. Pour rappel, cette personnalité active au sein du M.U.R., un projet de musée à ciel ouvert inspiré par la France, a noué quelques jolis contacts internationaux.

L'expo du Créham, PALOMA GONZALEZ
L'expo du Créham © PALOMA GONZALEZ

3. L'expo du Créham

Créham, 30 rue Alphonse De Witte. Du 17 au 20/09. www.creahm-bruxelles.be

Laboratoire de création, le Créahm-Bruxelles propose des ateliers pour les adultes porteurs d'un handicap mental. La spécificité? La volonté d'éviter de mettre la visée artistique sous un joug extérieur, la thérapie par exemple. Pour cette raison, ce sont des plasticiens à part entière qui guident les résidents vers l'expression de leurs univers personnels. Une expo que l'on ratera d'autant moins qu'on pourra y voir les beaux travaux de Pascal Duquenne ou Paloma Gonzalez (photo). Concert de MC Biceps en guise de cerise.

L'expo coup de coeur, JONATHAN GIACOMELLI
L'expo coup de coeur © JONATHAN GIACOMELLI

4. L'expo coup de coeur

Flagey, place Sainte-Croix. Du 17 au 20/09. www.flagey.be

Comme pour l'édition 2019, les artistes de la commune ont été invités à déposer leurs candidatures pour participer à cette exposition dont la sélection a été opérée par un jury de professionnels. L'occasion de découvrir toutes les promesses d'un territoire adopté par de nombreux plasticiens émergents. Au rayon des talents à ne pas rater, on pointe: Valentine Jolibois et Arto van Hasselt (photo), dont le travail sur la corporalité séduit, ou encore le travail éco-sensible de Rose Delhaye.

Les ateliers SEE U, DR
Les ateliers SEE U © DR

5. Les ateliers SEE U

Caserne Fritz Toussaint, 8 rue Fritz Toussaint. Du 17 au 20/09. www.see-u.brussels

On ne présente plus ce site d'occupation temporaire de 45 000 mètres carrés qui prend place dans une ancienne caserne faisant place à un cinéma (Kinograph) et un vélodrome (Velodroom). Le lieu fait office de catalyseur pour une impressionnante série de projets. Parmi ceux-ci, de nombreux artistes, des galeries et des associations. Bonne nouvelle, plusieurs de ces lieux, habituellement fermés au public, ouvriront grand leurs portes. Ainsi d'Espírito Mundo, projet d'échanges culturels noués entre le Brésil et l'Europe.

We Art XL, du 17 au 20 septembre à Ixelles. Infos: www.weartxl.be

Avant qu'il ne reprenne du service en 2019, sous l'intitulé We Art XL, le Parcours d'Artistes d'Ixelles avait disparu des radars depuis 2011. C'était à n'y rien comprendre quand on sait que la commune compte un nombre impressionnant de galeries et d'ateliers. Heureusement, le phénix est de retour. On ne comptera donc pas les événements et les synergies, depuis le Brussels Philarmonic, qui jouera en live la partition du film The Kid de Charlie Chaplin, jusqu'aux plus traditionnelles visites d'ateliers. On vous livre notre parcours dans le parcours. Ce collectif est formé par cinq Finlandaises -Krista Autio, Maya Heiskanen, Ines Laukkanen, Laura Puska, Elina Salminen- qui vivent et travaillent actuellement en Belgique. C'est la crise sanitaire qui les a poussées à collaborer sur un projet. Dis-Dancing prendra place au premier étage de l'ancienne boulangerie Vermeulen et présentera les oeuvres, réalisées pendant le confinement, de chacune de ces jeunes femmes. Performance, peinture, installation et vidéo, cette proposition multidisciplinaire tournera autour de la thématique du silence et du développement durable. Cette ancienne boulangerie défoncée, propriété de l'incontournable producteur Dominique Janne, accueillera les créations in situ, pas encore réalisées à l'heure d'écrire ces lignes, d'une douzaine d'artistes urbains. Le casting impressionne, avec notamment la présence de Kanser, grand nom du writing, et s'explique par la présence de Pierre Frison au générique de l'organisation. Pour rappel, cette personnalité active au sein du M.U.R., un projet de musée à ciel ouvert inspiré par la France, a noué quelques jolis contacts internationaux. Laboratoire de création, le Créahm-Bruxelles propose des ateliers pour les adultes porteurs d'un handicap mental. La spécificité? La volonté d'éviter de mettre la visée artistique sous un joug extérieur, la thérapie par exemple. Pour cette raison, ce sont des plasticiens à part entière qui guident les résidents vers l'expression de leurs univers personnels. Une expo que l'on ratera d'autant moins qu'on pourra y voir les beaux travaux de Pascal Duquenne ou Paloma Gonzalez (photo). Concert de MC Biceps en guise de cerise. Comme pour l'édition 2019, les artistes de la commune ont été invités à déposer leurs candidatures pour participer à cette exposition dont la sélection a été opérée par un jury de professionnels. L'occasion de découvrir toutes les promesses d'un territoire adopté par de nombreux plasticiens émergents. Au rayon des talents à ne pas rater, on pointe: Valentine Jolibois et Arto van Hasselt (photo), dont le travail sur la corporalité séduit, ou encore le travail éco-sensible de Rose Delhaye. On ne présente plus ce site d'occupation temporaire de 45 000 mètres carrés qui prend place dans une ancienne caserne faisant place à un cinéma (Kinograph) et un vélodrome (Velodroom). Le lieu fait office de catalyseur pour une impressionnante série de projets. Parmi ceux-ci, de nombreux artistes, des galeries et des associations. Bonne nouvelle, plusieurs de ces lieux, habituellement fermés au public, ouvriront grand leurs portes. Ainsi d'Espírito Mundo, projet d'échanges culturels noués entre le Brésil et l'Europe.