Critique théâtre: Joyeuse folie à l'ère du spam

25/10/18 à 14:02 - Mise à jour à 15:35

Dans Spam, Hervé Guerrisi est Mario Monti, professeur d'université italien frappé d'amnésie, se réveillant vêtu d'un costume de James Bond dans un hôtel à Malte. Qui est-il et pourquoi est-il là? Il mènera l'enquête, donnée dans le désordre. Eloge de la folie au XXIe siècle.

En sortant de la pièce Spam, personne ne sera étonné d'apprendre que son auteur, l'Argentin Rafael Spregelburd, révélé chez nous grâce à Tranquinquennal (La Estupidez, puis Philip Seymour Hoffman, par exemple) a une formation de linguiste. "Les langues m'intéressent beaucoup et j'en ai étudié plusieurs. Je parle espagnol, anglais, allemand, italien, catalan, espéranto et un peu le russe, confiait-il lors d'une rencontre à Caen, où il créait il y a un an Fin de l'Europe avec une troupe européenne multilingue. Ce qui m'intéresse touj...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires