Ali Aarrass existe vraiment. Ce Belgo-Marocain est emprisonné depuis onze ans, accusé de terrorisme par le Maroc, pays où il a été extradé par l'Espagne et condamné "sur base de ses seuls aveux", signés sous la torture (pendaison par les poings, électrocutions, viols...). C'est son histoire que raconte un choeur d'une vingtaine de femmes, chanteuses et comédiennes, amateures et professionnelles, menées par une narratrice d'origine burkinabé (Nadège Ouedraogo) et un coryphée...