Critique cirque: En vase clos

07/11/18 à 14:54 - Mise à jour à 14:53

D'une armoire à surprises sortent trois acrobates et différents formats de balles. Le prétexte de jongleries et d'acrobaties clownesques. Clos, la dernière création de la compagnie de Loïc Faure, séduit par sa simplicité et la complicité de ses interprètes.

Sur une estrade minuscule au fond de la scène, deux musiciens -Olivier Thomas et Laurent Rousseau- attendent placidement, encaqués parmi leurs instruments: batterie miniature, piano à pouces, guitare en format réduit, percussions diverses... Alors que la lumière faiblit dans la salle, ils commencent à chanter et à jouer, à peine perturbés par la présence imp...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires