Autodestruction de Banksy: comment ça s'est vraiment passé (vidéo)

18/10/18 à 10:43 - Mise à jour à 11:41

Dans une nouvelle vidéo, le street artist britannique donne plus de détails sur la conception de la déchiqueteuse qui a partiellement détruit la toile Girl and Balloon quelques instants après qu'elle ait été adjugée pour plus d'un million d'euros.

"Destruction de Girl and Balloon - le Director's cut. Certains croient qu'elle n'a pas vraiment été détruite. Elle l'a été. Certains croient que Sotheby's était au courant, ils ne l'étaient pas", explique brièvement Banksy en commentaire de cette nouvelle vidéo relayée par Artfido. En fin de vidéo, le street artist soutient en outre que la toile aurait dû être déchiquetée dans son entièreté et pas seulement sur sa moitié: "pendant les répétitions, ça a fonctionné à tous les coups...", écrit-il, images à l'appui.

Toujours est-il que le happening est entré dans l'histoire de l'art et que Sotheby's a bel et bien confirmé la vente. L'acheteuse de la toile "a confirmé sa décision d'acquérir la nouvelle oeuvre qui a été créée ce soir-là", a annoncé Sotheby's dans un communiqué, en précisant que le prix auquel elle avait été attribuée, 1,042 million de livres (1,185 million d'euros), était maintenu. Cette "collectionneuse européenne" a expliqué dans le communiqué avoir "d'abord été choquée". "Mais graduellement j'ai réalisé que j'allais posséder mon bout d'histoire de l'art", a-t-elle ajouté.

"Banksy n'a pas détruit une oeuvre lors de la vente aux enchères, il en a créé une", a souligné un responsable de la maison d'enchères, Alex Branczik. Il a précisé qu'elle avait été renommée Love is in the Bin (L'amour est dans la poubelle) après cet évènement.

>> Quel impact l'autodestruction de Banksy aura-t-elle sur le marché de l'art?

Avec l'AFP

En savoir plus sur:

Nos partenaires