À la télé ce soir : J’irai cracher sur vos tombes

© Ingi Paris/akg-images
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Roman serti de sexe, de violence et de rage, le best-seller de 1947 a le titre provocateur. Dénonciation du racisme et du puritanisme, J’irai cracher sur vos tombes (tout un programme) raconte l’histoire de Lee Anderson, un grand beau mec de 26 ans. Lee, qui a le visage pâle, veut exercer sa vengeance sur deux filles de la bonne société américaine après l’assassinat de son petit frère noir lynché par des Blancs. Boris Vian, qui peine à rencontrer le succès, passe ses vacances en bord de mer. En deux semaines, alors qu’il garde son enfant qui a les oreillons, il rédige ce roman noir qu’il veut gorgé de sexe comme chez Miller. Subterfuge. Il se trouve un pseudonyme, s’invente un alter ego. Un mystérieux auteur noir américain: Vernon Sullivan. Cet ouvrage, il prétend n’en être que le traducteur. Il tentera de garder le secret le plus longtemps possible. Vian n’a jamais mis les pieds aux États-Unis mais il a des cartes géographiques et des dictionnaires d’argot. Il n’en sera pas moins rapidement accusé du scandale, attaqué pour atteinte aux bonnes mœurs par voie du livre et pointé du doigt après le meurtre d’une femme étranglée par son amant dans une chambre d’hôtel où la police trouve le roman. Le roi du pseudo s’est fait aider par un G.I. pour rédiger a posteriori en anglais ce qui était censé être la version originale de l’œuvre et est mort d’une crise cardiaque pendant une projection privée de son adaptation filmique. Passionnant.

Documentaire de Natacha Giler.

7

Partner Content