Tidal, le service de streaming de Jay-Z, se plante lamentablement

22/04/15 à 16:29 - Mise à jour à 23/04/15 à 11:21

Retour de flamme: à peine un mois après sa présentation grand-guignolesque, le service de streaming haute définition de Jay-Z ne fait même plus partie des 700 applications les plus téléchargées.

Tidal, le service de streaming de Jay-Z, se plante lamentablement

Jay-Z: "I've got 99 problems and Tidal is now one..." © REUTERS/Eric Thayer

La chute est d'autant plus dure que les espoirs que Jay-Z et consorts plaçaient dans leur "révolution du streaming" étaient élevés. Le 30 mars dernier, ce ne sont pas moins que Kanye West, Madonna, Beyoncé, Jack White, Arcade Fire, Rihanna ou Daft Punk qui prêtaient main forte pour annoncer l'arrivée de Tidal en grande pompe. Mais tout au long du mois écoulé, ce sont plutôt les charges contre le service qui se sont accumulées de toutes part.

Dernière gifle en date: au classement des applications iPhone les plus téléchargées, Tidal ne fait même plus partie du top 700 aux Etats-Unis après un mois... Alors qu'en comparaison, au 20 avril dernier, ses concurrents Pandora et Spotify se placaient respectivement en 3e et 4e positions! Et du côté d'Android, Tidal ne fait plus partie du top 500 non plus et a donc disparu des charts du Google Play Store.

Mieux: la vague anti-Tidal semble avoir renforcé Spotify, qui a enregistré un nombre record de téléchargements de son application pour iPad dans la foulée.

Au cours des dernières semaines, plus d'un artiste y est allé de son attaque personnelle contre le club de milliardaires emmené par Jay-Z. Steve Albini comparait ainsi Tidal à "une version cheap du Pono" de Neil Young; Mumford & Sons expliquaient "ne pas compter rejoindre le service, même si on leur demandait"; Lily Allen prédisait que son prix élevé "renverrait les pirates vers les sites de torrent"; tandis que Ben Gibbard de Death Cab for Cutie estimait que Tidal "allait se planter misérablement". Ouch.

Et pour couronner le tout, le CEO de Tidal quittait le navire la semaine dernière, alors que Kanye West effaçait tous ses tweets concernant Tidal...

Bref, si l'avenir de la musique passera plus que probablement par le streaming, ce ne sera sans doute pas avec l'aide de Tidal, à moins d'un revirement radical de situation...

>> Lire également l'édito de Laurent Raphaël: Avec Tidal, Jay-Z fait le ménage dans les écuries numériques

En savoir plus sur:

Nos partenaires