Pukkelpop J1: Eminem, entre playback et karaoké

16/08/13 à 14:32 - Mise à jour à 19/08/13 à 11:39

Alors qu'on attend toujours la date officielle de sortie de son nouvel album, Marshall Mathers a donné au Pukkelpop le coup d'envoi de sa mini tournée européenne. Comme un goût d'arnaque.

Pukkelpop J1: Eminem, entre playback et karaoké

Eminem au Pukkelpop. © Noah Dodson

Ca fait un bail qu'Eminem n'avait plus donné un concert en Belgique. Et on n'ira pas prier Sainte Rita, la patronne des causes désespérées, pour que le gaillard nous revienne dans l'année. Bon prince, Slim Shady, programmé lors du funeste Pukkelpop 2011, avait largement aidé le fonds de soutien aux victimes de la tempête. Jeudi, le natif de Saint-Joseph, dans la banlieue de Kansas City, n'y a pas fait le moindre écho. Mieux, Marshall Bruce Mathers a balancé pendant une heure des Brussels à tout bout de champ. Peut-être qu'il se croyait encore à l'Ancienne Belgique où il a répété mardi... Enfin, au final, tout ça n'est qu'un détail.

Une demi-heure de retard. Des vilains relents de play-back (ou de karaoké, c'est selon). Un décor aussi massif qu'inutile... Le fait qu'Eminem ne donne que sept autres concerts en Europe, quatre en Angleterre, un en Irlande, un Ecosse et un à Paris (au stade de France), n'a pas pour autant transformé son gig du Pukkelpop en événement.

Jeudi, devant une plaine bien garnie (le Pukkel est full de chez full), le rappeur, flanqué d'un band, a fédéré mais aussi laissé à certains la désagréable impression de s'être méchamment fait arnaquer. Les cameramen masquent plutôt bien ses traits cadavériques mais moins les ratés d'un concert donné à grands renforts de bandes préenregistrées.

L'affreux Don't Love The Way You Lie, son duo avec Rihanna, repris en choeur par les ados, est insupportable...

C'est pas drôle. Ca se la joue. Le blanc bec semble avoir perdu son sens de l'humour et le bon côté de sa grande gueule. Paraît que toute la main stage, jusqu'aux mecs qui installaient les bars, ont dû s'interrompre mercredi afin de laisser la star répéter. Tout ça pour ça, titrerait Lelouch. Même les tubes My Name Is, The Way I Am et Stan ne renversent rien... Des figures montantes comme Kendrick Lamar ont beau être pressenties au casting de son huitième opus, l'avenir d'Eminem, à 40 ans, est plus que probablement derrière lui. Tant pis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires