Musique à la française: victoire du rap carolo de Mochélan

26/03/12 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

La finale du concours Musique à la française se déroulait samedi dernier à la Rotonde. Six artistes belges étaient en compétition. C'est finalement le rappeur Mochélan qui a remporté les suffrages du jury.

Musique à la française: victoire du rap carolo de Mochélan

© DR

Depuis 1998, Musique à la française offre un tremplin aux artistes et groupes belges résidant en Fédération Wallonie-Bruxelles. Créé par le Conseil de la Musique, le concours est ouvert à tous, amateurs ou semi-professionnels. Qu'il fasse du rock, du hip hop, de la pop ou de l'électro, chaque participant chante en français. Après les demi-finales en février, deux candidats par catégorie (musiques urbaines, pop-électro-rock et chanson) ont été sélectionnés. LesMalesPropres, Olivier Juprelle, Mochélan, Barbarie Boxon, Stan et Claire Spineux se sont produits sur la scène de la Rotonde ce samedi. Et c'est finalement le rappeur Mochélan qui a su convaincre le jury.

C'est dans cette salle que l'on adore, la Rotonde, que LesMalesPropres ouvrent les hostilités à 19h. Le groupe joue pour un public restreint: nombreux sont ceux qui profitent encore des derniers rayons de soleil sur la terrasse du Botanique. Même si on trouve que le chanteur surjoue un peu, LesMalesPropres parviennent à conquérir le public qui leur réserve une semi-standing ovation. "Merci au Conseil de la Musique de nous avoir permis de jouer sur cette scène, c'est méga top flex". La Rotonde se remplit, le public est chaud. Et c'est la douche froide avec Olivier Juprelle. La salle est moins enthousiaste et ça se comprend. Le chanteur, enfermé dans son rôle d'artiste torturé, murmure ses paroles. L'ex-Mud Flow et actuel bassiste de Vive la Fête n'aura pas réussi à nous toucher en solo.

C'est ensuite au tour de Mochélan de monter sur scène. Un peu sceptique au début, on se laisse finalement aller à apprécier son rap à l'accent carolo. Le rappeur dévoile son amour pour sa ville dans un morceau et dès les premières paroles, "J'ai voulu chasser le naturel, il est revenu au carolo", on adore! Mochélan délivre la bonne parole sans tomber dans les stéréotypes du rap. Le carolo est accompagné sur scène par son band. Batterie, contrebasse, harmonica et clavier forment un étonnant mélange. Drôle et touchant, Mochélan est définitivement notre coup de coeur de la soirée. On sera, par contre, désenchanté avec Barbarie Boxon. Après un petit problème technique, le trio déjanté envoie la sauce. Les premiers morceaux sont drôles et enjoués mais on est finalement vite lassé par ce côté sur-décalé.

Deuxième représentant hip hop de la soirée, Stan entre en scène sur le mix de son DJ de frère. Pour la première fois, on a l'impression de voir des professionnels. Même si le rappeur n'offre rien d'inattendu, il se "livre au public" avec un flow juste et rapide. Son rap est enrichi par la présence d'une basse, d'une guitare acoustique et de percus. Un chanteur accompagne aussi Stan sur le morceau J'avance pour nous faire passer un très bon moment. Dernière candidate à se présenter à la Rotonde, Claire Spineux Quatuor se produira finalement en duo. La très discrète chanteuse se révèle au fur et à mesure de ses morceaux. Au départ touchante, Claire Spineux nous fait beaucoup rire avec sa chanson sur les voisins. Elle clôturera la soirée par un magnifique piano-voix qui lui vaudra les acclamations du public.

Pour nous, le choix est déjà fait mais le jury a besoin de délibérer. Pendant ce temps, les Dalton Télégramme, gagnants de l'édition 2011, offrent au public un mini-concert très apprécié. A minuit, le jury revient sur scène pour nous annoncer les gagnants des différents prix: résidences, sessions d'enregistrement et dates de festivals. On n'y croyait pas mais celui qui rafle quasiment tout, c'est Mochélan. Le rappeur se produira, entre autres, au Brussels Summer Festival et au festival Un Soir Autour du Monde. C'est sur, on entendra encore parler de ce rap à l'accent carolo.

Julie Mouvet (stg)

Nos partenaires