Les punks ne sont pas morts... ils sont à l'hôpital

12/07/17 à 15:30 - Mise à jour à 15:30

Les organisateurs du festival Roots and Roses prolongent le plaisir avec une triple affiche d'icônes de la scène punk anglaise des 70's: The Stranglers, Buzzcocks et Bollock Brothers.

Les punks ne sont pas morts... ils sont à l'hôpital

Buzzcocks 2016 © DR

Il est devenu un incontournable rendez-vous des amoureux de rock'n'roll et de garage: chaque année, le festival Roots and Roses déballe sa programmation impeccable du côté de Lessines le 1er mai pour la Fête du travail. Mais ses organisateurs ne s'arrêtent pas là pour autant. Eux qui étaient également derrière le Boogie Town Festival de 1994 à 2003 se plaisent à distiller tout au long de l'année des événements dans le même esprit rock'n'roll roots.

Ainsi, le 29 juillet prochain, ce sont trois icônes de la vague british punk des 70's qui seront réunies sur une même scène: Bollock Brothers, Buzzcocks et The Stranglers. "Punks not dead"? On nous affirme que les trois groupes "jouent mieux que jamais"... Une chose est sûre: le lieu choisi pour les accueillir, soit l'ancien hôtel-Dieu médiéval de Lessines, sera l'occasion rêvée de prouver que si les trois sont à l'hôpital, ce n'est qu'au sens premier du terme...

Punk's not dead, le 29 juillet à Lessines, Cour de l'Hôpital Notre-Dame à la Rose, rue des 4 Fils Aymon, 21. Infos et tickets: www.ccrenemagritte.be

Nos partenaires