Les Francofolies débarquent en Afrique

18/08/15 à 16:25 - Mise à jour à 20/08/15 à 09:40

Le projet d'exporter le festival des Francofolies à Kinshasa au Congo était un projet porté depuis l'an dernier déjà. Mais dix jours seulement avant l'ouverture du festival, il était annulé à cause du virus Ebola. Cette année sera la bonne, le rendez-vous est fixé en septembre.

Les Francofolies débarquent en Afrique

Les Francofolies de Kinshasa © Francofolies

On connaît les Francofolies de Spa, de La Rochelle et bien d'autres. Le festival existe depuis 1985 et n'a pas fini de séduire. Exporter le festival à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo, était un souhait à l'initiative belge depuis déjà plusieurs années rappelle le site officiel de l'évènement. La ville avait été choisie par l'organisation belge des Francofolies après plusieurs recherches en Afrique ( la RDC l'a emporté devant le Sénégal et le Maroc notamment).

L'an dernier, initialement prévu du 8 au 14 septembre 2014, le festival était très attendu par les Congolais et devait accueillir Youssoupha, Johnny Clegg , Suarez, La Fouine et de nombreux artistes africains. Malheureusement, le 27 août 2014, l'Organisation Mondiale de la Santé annonce officiellement que la RDC est touchée par l'épidémie de type Ebola. Même si le ministre congolais de la Santé Publique s'est voulu rassurant à l'époque en rappelant que le virus était circonscrit dans le secteur de Djera à 1200 kilomètres de Kinshasa, les organisateurs ont quand même décidé d'annuler l'évènement "compte tenu du climat d'appréhension généré par l'apparition du virus sur le territoire congolais ainsi que les informations parfois peu nuancées diffusées dans les médias qui engendrent un amalgame certain. Mais aussi compte tenu de l'absence de garanties artistiques".

La maladie est endiguée depuis le 17 novembre dernier et le festival aura bien lieu cette année. Les Francofolies de Kinshasa se tiendront donc du 7 au 13 septembre 2015. A l'affiche : Papa Wemba, Fally Ipupa, JB Mpiana, La Fouine ou Soprano. Inscrits dans une démarche sociale, les organisateurs pensent l'évènement sur 10 ans et souhaitent, à long terme, en faire un rendez-vous majeur de la scène congolaise tant pour les découvertes musicales que pour la participation aux projets éducatifs. L'objectif est de construire et d'équiper plusieurs écoles de salle de musique et de proposer des formations aux métiers du spectacles tels qu'ingénieurs du son, technicien lumière, etc.

>> Notre dossier complet sera à retrouver dans le magazine Focus du 25 septembre 2015

En savoir plus sur:

Nos partenaires