La méthode infaillible pour avoir vos tickets pour Tomorrowland

11/02/14 à 09:10 - Mise à jour à 09:18

Source: Belga

Trois blogueurs ont réussi samedi à se placer en tête de la liste d'attente pour obtenir des tickets pour le festival Tomorrowland grâce à quelques petites astuces qu'ils décrivent désormais sur leur site internet. Ils soupçonnent certaines personnes qui mettent aujourd'hui en vente leurs tickets sur le marché noir d'avoir utilisé les mêmes méthodes.

La méthode infaillible pour avoir vos tickets pour Tomorrowland

Tomorrowland © BELGA

"Le plus important est de se connecter au bon moment au système de vente de tickets", explique Kristof Vosters, l'un des blogueurs. Ceux-ci affirment ne disposer que d'une connaissance basique en technologies de l'information et de la communication (ICT) et avoir mis en place leur plan après une recherche relativement simple. "Nous avons découvert que la page de vente des tickets se 'rafraîchissait' toutes les deux minutes, ce qui a pour conséquence un retard de six secondes pour le retour d'une réponse. En rafraîchissant notre navigateur à exactement 10h57 et 54 secondes, au lieu de 11 heures, nous arrivions en tête de la liste d'attente."

Les trois blogueurs, Kristof Vosters, Herman Maes et Michael Vastenaeken détaillent désormais leurs trucs et astuces sur le site www.dailybits.be (en néerlandais, il existe également une version traduite en anglais ici).

Paylogic, l'entreprise organisatrice de la vente de tickets en ligne, confirment dans les grandes lignes l'explication des blogueurs et indique que la méthode développée par ceux-ci n'a rien d'illégal. La société ajoute cependant que le système est régulièrement revu et qu'il n'y a donc aucune garantie qu'il soit identique samedi prochain pour la vente internationale.

Déjà des tickets sur le marché noir

Quelques heures seulement après le début de la vente des tickets pour le festival Tomorrowland samedi, des tickets sont déjà en circulation sur des sites de seconde main et sur les réseaux sociaux. Sur eBay par exemple, les enchères montent régulièrement au-delà des 1000 euros pour un ticket combi.

Tomorrowland prend pourtant des mesures contre ces pratiques. Ceux qui essaient de revendre leurs tickets sur le marché noir risquent de se trouver sur une liste noire, a indiqué le porte-parole de TML, Debby Wilmsen à l'agence Belga.

Les 180.000 tickets "belges" pour Tomorrowland sont partis samedi en 1h30. Le 15 février, une deuxième vente est organisée pour le reste du monde. Mais à peine vendus, des tickets circulaient sur des sites de deuxième main ou sur les réseaux sociaux.

"Les gens essaient parfois de vendre leur mail de confirmation avec le code à une dizaine de personnes différentes. Mais nous travaillons avec un système personnalisé. Les gens doivent transmettre leurs noms et données afin de recevoir un bracelet personnalisé. De cette manière, on peut effectuer des contrôles au festival. Lorsque le bracelet ne correspond pas aux données d'identité, nous pouvons sortir quelqu'un du site", explique Debby Wilmsen.

En outre, l'organisation de Tomorrowland écume les sites de seconde main et les réseaux sociaux. Celui qui revend des tickets sur le marché noir sera mis sur liste noire. "Nous pouvons bloquer ces tickets et les remettre à la vente par après", indique Debby Wilmsen. Les gens peuvent également signaler ce genre de pratique en envoyant un mail à fraude@tomorroland.be.

En savoir plus sur:

Nos partenaires