En images: Burning Man 2015, 30e édition d'un festival hors normes

02/09/15 à 14:27 - Mise à jour à 07/09/15 à 16:13

30e édition pour Burning Man, dans le Black Rock Desert du Nevada. Ce festival pas comme les autres prône le partage, la création artistique, la recherche de l'incongru... Et ne cesse de gagner en popularité.

Du 30 août au 7 septembre, le désert du Nevada accueillait, sous le signe de la poussière et du vent, une nouvelle édition du mythique Burning Man. Une manifestation prisée aux quatre coins du monde, dont c'était la 30e en date. Preuve de son succès, la totalité des billets d'entrée a été vendue à la mi-février et il n'y a aucune possibilité d'acheter son accès sur place. Un jour a suffi pour que la horde d'internautes compulsifs prenne d'assaut les dizaines de milliers de tickets proposés.

Imaginé pour la première fois en 1986 par Larry Harvey et Jerry James, d'après une idée originale de la sculptrice Mary Grauberger, cet événement arty tourne traditionnellement symboliquement la page de l'été. En 30 ans, il s'est développé de façon exponentielle, passant de 20 à environ 66.000 festivaliers -on dit "burners"- lors de l'édition 2014. Le clou du spectacle? La crémation festive d'un mannequin géant -dont la taille a évolué de 2 à... 35 mètres au fil du temps- lors d'une cérémonie de clôture inspirée par des rites païens faisant vivre aux participants une expérience néo-tribale.

Mais Burning Man est loin de s'arrêter à ce coup d'éclat pyrotechnique. En une semaine, c'est une véritable ville éphémère qui jaillit du sol, Black Rock City, entraînant dans son sillage une sorte d'utopie éphémère caractérisée par une surenchère identito-vestimentaire et une effervescence créatrice. Cet environnement unique est jalonné d'installations (les Art Camps) et de groupes constitués qui leur donnent vie. Le tout est régi par dix commandements, prônant entre autres la libre expression et le don, qui constituent l'âme de l'évènement, davantage une expérience de vie qu'un simple festival.

En outre, à l'occasion de cette 30e édition, la maison d'édition Taschen consacre un solide ouvrage de 275 pages retraçant l'atmosphère et les temps forts de cette grande messe visionnaire et interactive.

M.V.

En savoir plus sur:

Nos partenaires