Ella Eyre et Clean Bandit apportent le swag aux Nuits Bota

23/05/14 à 15:55 - Mise à jour à 15:59

Source: Focus Vif

Alors que Fauve faisait salle comble au Cirque Royal, le Chapiteau des Nuits Bota se transformait le temps d'une soirée en dancefloor géant pour recevoir Ella Eyre et Clean Bandit.

Ella Eyre et Clean Bandit apportent le swag aux Nuits Bota

Clean Bandit, photographié à Rowley Way - South Hampstead © Justin Sutcliffe

Cette soirée était placée sous le signe de l'électro pop montante: avec Clean Bandit en fin de soirée, les Nuits Bota ne pouvaient faire plus hype. On aurait pu s'attendre à un flux de jeunes au look swag. Au final, le public assez diversifié est venu apprécier cette nouvelle vague de r'n'b anglais, teinté d'électro, de soul et de hip-hop.

Ella Eyre, la bonne suprise

Quand Ella Eyre entre sur scène, on n'y croit pas: cachée derrière sa chevelure semi-coupe afro semi-crinière de lionne, Ella est en fait un petit bout de femme à la voix puissante et rauque. Elle regorge d'énergie, bondissant d'un coin à l'autre de la scène et enchaînant les chansons très soul et r'n'b.

Connu pour sa collaboration avec Rudimental sur Waiting All Night, Ella Eyre se révèle plus proche de la soul que de l'électro. Même si les beats sont bien présents, c'est sa voix grave et les deux choristes qui l'accompagnent qui mènent le show. Ses titres Home et Worry 'bout Me démontreront que, malgré son jeune âge, Ella Eyre maîtrise parfaitement sa voix. Même quand elle semble essoufflée, les notes sont toujours justes.

La house baroque de Clean Bandit

Le groupe originaire de Cambridge fait partie de cette nouvelle vague anglaise avec Rudimental et Disclosure. Sauf que le quatuor réinvente l'électro en lui apportant un peu de fraîcheur avec... de la musique classique. Clean Bandit, c'est un mélange de beats électro, de violon et de violoncelle. Mélange surprenant et rare mais véritablement explosif en live. Les membres du groupe ne savent pas eux-mêmes comment qualifier leur musique: Conservatoire garage? Baroque house? Leurs influences sont diverses: de la deep house au hip-hop en passant par la musique classique. Mais leur style musical forme un tout cohérent, parfois déroutant mais toujours étonnant.

Petit souci à l'horizon: Clean Bandit s'associe souvent avec d'autres artistes et il leur était impossible de tous les faire venir aux Nuits Bota. Hier soir, et pour la tournée qui suit, le quatuor est accompagné par deux chanteuses britanniques aux voix particulières, Elizabeth Troy et Florence Rawlings, aux influences très r'n'b et dance.

Dès le début, Clean Bandit annonce la couleur avec Mozart's House, premier single du quatuor qui montra la totale compatibilité entre les beats électro, le violon et le violoncelle. Ensuite, ce n'est qu'un enchaînement de morceaux de plus en plus dansants: tantôt très ragga avec Rihanna, tantôt plutôt deep house avec Running Around et bien sûr, très électro pop avec leurs tubes Extraordinary et Rather Be avec lequel ils concluent la soirée. Le chapiteau des Nuits Bota s'est transformé le temps d'une soirée en véritable dancefloor au plus grand plaisir du public. Pour remercier ses fans belges, Clean Bandit offre un remix de leur deuxième single Extraordinary, à télécharger gratuitement en s'inscrivant à leur newsletter

Nos partenaires