Des Beatles à Blur: petite histoire des concerts sur un toit

03/07/12 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

La prestation de Blur hier soir sur un toit londonien n'est pas sans rappeler celle que les Beatles donnaient 43 ans plus tôt. Un concept qui a été vu et revu depuis ce soir de janvier 1969. Des Beatles à Blur en passant par U2 ou les Red Hot Chili Peppers: retour sur les vidéos les plus emblématiques.

Des Beatles à Blur: petite histoire des concerts sur un toit

© Wikimedia Commons

Si ces images du dernier concert public des Fab Four sur le toit de leurs studios Apple à Londres vous sont familières, saviez-vous que ce ne sont pas les Beatles qui sont à l'origine du concept ?

En 1968, sept semaines plus tôt, le groupe Jefferson Airplane était filmé en pleine prestation sur un toit new yorkais par nul autre que Jean-Luc Godart. Le réalisateur franco-suisse, qui travaillait à l'époque sur un documentaire politique intitulé One American Movie, voulait l'Airplane dans son film. Et pour représenter au mieux l'esprit de liberté qu'incarnait le groupe à cette époque, il eut l'idée de les faire se produire de manière improvisée et sans permis sur un toit de New York. Le concert est finalement interrompu par les menaces de la police. Le documentaire de Godart ne verra jamais le jour, mais ces extraits, eux, sont restés. De la manière de filmer jusqu'à l'intervention finale de la police, les similitudes entre les deux extraits sont troublantes. S'il paraît clair que les Beatles n'ont pas inventé l'idée de la prestation sur le toit d'un édifice, c'est eux qui l'ont fait rentrer dans la culture populaire.

En 1987, le clip Where the Streets Have No Name nous montre Bono et sa bande surplombant une large foule sur un toit de Los Angeles. Si les bases restent les mêmes (un toit, des gros amplis, une intervention de la police), il semblerait que la part d'improvisation soit largement plus limitée.

Les gars londoniens de Blur, eux, n'en étaient pas hier à leur coup d'essai. En 1995 déjà, ils foulaient les hauteurs des toits londoniens pour une prestation sur Oxford Street. En 21 ans de carrière, ces papes de la britpop nous ont habitués à ces coups de publicité rondement menés. A l'heure des réseaux sociaux, ils profitent pleinement des possibilités marketing offertes par le web 2.0.

Pour les Foo Fighters, contrairement aux Beatles, le concert qu'ils donnent en 1997 sur le balcon du Royal City Music Hall à New York ne marque pas la fin d'un groupe mais le début d'une nouvelle ère. Dans un dernier acte vibrant, le guitariste Pat Smear quitte la scène de fortune pour céder la place à Franz Stahl, son successeur.

L'an dernier, c'était au tour des Red Hot Chili Peppers de se produire sur un toit de Venice Beach pour le tournage du clip de Rain Adventures of the Dance Maggie. Si le concept est tout sauf original, la prestation est explosive.

Le concept aura été repris jusque dans les Simpson. Dans un épisode en hommage aux quatre gars de Liverpool, on peut voir Homer et sa bande monter sur le toit de la taverne de Moe le temps d'interpréter quelques chansons.

Valentine François (stg)

Nos partenaires