Xbox One: la nouvelle console de Microsoft fait polémique chez les joueurs

- Mis à jour le

Présentée mardi soir par la firme de Redmond, la Xbox One a fait une entrée aussi faible en jeux que riche en couacs.

Xbox One: la nouvelle console de Microsoft fait polémique chez les joueurs

© DR

La concurrente américaine de la Wii U et de la PS4 s'appelle donc Xbox One. L'annonce a été faite mardi soir par le constructeur américain Microsoft lors de l'évènement Xbox Reveal. Pourquoi One? Tout simplement car cette console n'en est plus vraiment une et se rêve au centre du salon, en machine tout-en-une intégrant lecteur Blu-Ray, télévision intelligente, client Skype et plateforme de jeu. Mardi soir, Microsoft a d'ailleurs surtout mis l'accent sur diverses fonctions et gadgets, délaissant ainsi la démonstration du potentiel vidéoludique de la machine.

Des jeux, mais plus tard

Microsoft le promet: leur conférence à l'E3, le grand raout de l'industrie du jeu vidéo qui a lieu chaque année en juin, ne sera faite que de jeux. Une manière de rassurer les amateurs après une soirée pauvre en annonces fracassantes, où seules deux exclusivités ont été présentées: le jeu de course Forza Motorsport 5 ainsi qu'une toute nouvelle licence, Quantum Break, un projet bi-média mélangeant jeu et série télé. Les autres titres d'ores et déjà confirmés seront disponibles sur d'autres plateformes, comme les jeux de sport d'Electronic Arts ou les jeux d'action comme Call of Duty: Ghosts, Battlefield 4 ou Watch Dogs. Il faudra donc avoir un oeil sur Los Angeles le 10 juin prochain pour en savoir plus sur le line-up de la Xbox One, notamment sur les 15 titres que devrait développer Microsoft Studios, dont 8 seraient de nouvelles licences. Sur ce point, Microsoft est attendu au tournant, d'autant que les nouvelles de l'après-conférence n'ont rien arrangé à l'affaire.

Rumeurs officielles

Déçus par les jeux, les "gamers" ont ensuite vu rouge à cause de la communication désordonnée de Microsoft. En effet, la conférence n'avait pas répondu aux questions centrales concernant les consoles connectées: quid de l'utilisation d'Internet pour enregistrer les jeux et décourager l'occasion? Suite à la présentation, Microsoft a enchaîné les déclarations contradictoires. Comme le raconte Le Figaro, la confusion s'est d'abord faite sur l'occasion: il a été annoncé que les jeux devraient obligatoirement être installés et enregistrés en ligne. Cependant, pour jouer chez un ami avec votre jeu, il serait nécessaire d'être connecté à votre compte Xbox Live sur sa machine. Et si votre ami veut quand même jouer à votre jeu sur son compte, il devrait payer, annonçait en premier lieu Microsoft. Un choix qui pourrait tout simplement réduire à néant le marché de l'occasion comme la possibilité d'échanger des jeux entre amis. Microsoft a ensuite nuancé ces affirmations auprès du site Polygon, indiquant que les informations révélées jusqu'alors faisaient partie de "scénarios éventuels", et que la revente de jeux serait bel et bien possible. Sans préciser comment.

Même confusion à propos de "l'always-online", c'est-à-dire la nécessite pour la console d'être connectée à Internet pour fonctionner. On annonçait déjà mardi que si la Xbox One n'aurait pas besoin d'être tout le temps reliée au réseau, elle devrait néanmoins y être branchée assez régulièrement, à savoir toutes les 24 heures. Là encore, une déclaration rapidement nuancée qui ne sera pas précisée dans l'immédiat... La nécessité d'enregistrer les jeux oblige de toute manière à disposer d'une connexion Internet pour lancer une première partie, quel que soit le besoin de connexion de la Xbox One. Dans ce climat confus, une seule chose est sûre: la console ne lira ni les jeux de la Xbox 360, ni les jeux achetés en ligne sur celle-ci. Une autre déception.

Kinect 2 is watching you

Enfin, la dernière polémique est venue du successeur de Kinect, Kinect 2, désormais obligatoire. Le système de reconnaissance des mouvements et de la voix sera vendu avec la console et permettra de l'éteindre, de l'allumer et de naviguer dans les menus, en plus des fonctions incluses dans certains jeux. Pour pouvoir allumer la Xbox One, Kinect 2 sera donc toujours en alerte, sur un mode basse-consommation comme le précise le site The Verge. Même si Microsoft assure que la caméra ne filmera pas le joueur en dehors des jeux et des programmes qui l'exigent, la présence obligatoire d'un tel outil dans le salon a de quoi interloquer. Un porte-parole de Microsoft a tenu à assurer que Kinect 2 serait construit avec la même attention à la protection de la vie privée que l'était son prédécesseur. Cette inquiétude en a presque occulté les spécificités de l'appareil, équipé d'une caméra HD 1080p et capable de mieux voir et mieux écouter les joueurs, allant jusqu'à analyser leur rythme cardiaque.

Une génération de consoles très floue

La mauvaise communication autour de la Xbox One rappelle directement l'annonce catastrophique de la Wii U à l'E3 2011. A l'époque, Nintendo n'avait pas su expliquer clairement que sa machine était une nouvelle console, et non un périphérique pour la Wii. De son côté, Sony, qui a officialisé sa PS4 en février dernier, joue aussi sur le flou, mais à dessein: le constructeur japonais a mis en ligne lundi une vidéo révélant quelques clichés de sa machine, laissant gonfler le suspens quant à son apparence. La PS4 sera montrée à l'E3, le même jour que la conférence de Microsoft. Mais, plus que du plastique, on peut parier que les amateurs attendront surtout des jeux...

Xbox One: les spécificités techniques
Processeur huit coeurs
8 Go de mémoire vive
500 Go de stockage
Wi-Fi intégré
Ports USB 3.0
Lecteur Blu-Ray
Nouvelle manette
Kinect 2 fourni 

Lucas Godignon (stagiaire)

En savoir plus sur:

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires