Une série interactive qui prouve que le Web en sait (beaucoup) trop sur nous

04/05/15 à 10:58 - Mise à jour à 11:04

Pour expliquer les dérives des réseaux sociaux et du tracking, la série documentaire Do Not Track propose de... partager nos données privées pour en démontrer le potentiel. Ou quand quelques "J'aime" de trop suffisent pour se voir refuser un prêt bancaire.

Une série interactive qui prouve que le Web en sait (beaucoup) trop sur nous

Do Not Track, une série documentaire personnalisée consacrée à la vie privée et à l'économie du Web. © capture d'écran

"Quelle est la valeur cachée derrière chacun de vos clics? Que se passe-t-il sans que vous vous en rendiez compte et sans votre consentement?", demande naïvement le site de Do Not Track, webdocumentaire créé notamment par Arte et Radio Canada. Sauf que la question est loin d'être naïve à l'heure où nos moindres faits et gestes sont traqués sur la Toile, et pas seulement sur les réseaux sociaux.

Des "J'aime" sur Facebook aux mots-clés repérés dans nos boîtes e-mail, en passant par les sites qu'on visite qui récoltent tout un tas de données sans même qu'on n'en soit conscient, la websérie interactive propose de faire la lumière sur le phénomène du tracking et l'économie du Web. Soit ces milliers de données, relevant directement de la vie privée ou non, qui permettent de nous recréer un profil psycho-social qui pourrait être utilisé à bon... et surtout à mauvais escient.

Do Not Track proposera, jusqu'en juin et à raison d'un épisode toutes les deux semaines, d'explorer les différentes facettes de la problématique, avec des thèmes "aussi variés que le financement du Web par la publicité et la traque par cookies, l'exploitation de nos données privées par les réseaux sociaux, ce que nos téléphones mobiles révèlent de nos vies, la personnalisation du contenu et la "filter bubble", le big data et les algorithmes d'interprétations de nos données et le futur du tracking."

Les trois premiers épisodes sont déjà en ligne et on vous conseille vivement d'activer le partage de vos données (tout contradictoire soit-il) pour profiter pleinement de l'expérience un tant soit peu flippante: de notre côté, le système, tout fictif soit-il, n'a pas tardé à nous supprimer toute idée d'un possible emprunt bancaire, rien que ça...

À voir sur https://donottrack-doc.com/fr

Nos partenaires