Steam veut faire payer les mods, scandale chez les gamers

06/05/15 à 16:35 - Mise à jour à 16:36

Source: Focus

Toujours à l'affût d'un bon coup, Valve progresse sur l'échiquier des modifications do-it-yourself de jeux vidéo et permet à sa communauté de vendre les objets qu'elle a créés. Échec et mods.

Steam veut faire payer les mods, scandale chez les gamers

© capture d'écran Steam

Révélant le côté (très) mercantile de certains éditeurs, les DLC (downloadable content) ont mauvaise presse chez les gamers qui continuent pourtant à les acheter. Ces contenus téléchargeables payants qui étoffent un jeu vidéo à coups de nouvelles missions et autres personnages exclusifs s'inspiraient du phénomène gratuit et amateur des mods. Soit un do-it-yourself porté par le premier Doom dont des centaines de niveaux développés par d'illustres inconnus inondent encore la Toile aujourd'hui.

Toujours à l'affût d'un bon coup, Valve progresse sur cet échiquier et permet désormais à sa communauté de vendre les objets qu'elle a créés. Une épée à 45 cents, une bourgade à 2,79 euros... The Elder Scrolls V: Skyrim est le premier titre touché par cette mesure prise dans la section Workshop de Steam (son magasin de jeu en ligne). Certains gamers crient déjà au scandale d'autant que seuls 25% des ventes vont dans la poche des créateurs. Mais Steam l'a joué finement puisqu'en permettant toujours à ces derniers de proposer des objets gratuits, il laisse le dernier mot à la communauté.

Un véritable coup stratégique que Yanis Varoufakis, ex-économiste chez Valve et actuel ministre grec des finances, ne renierait pas.

En savoir plus sur:

Nos partenaires