Jeu: Toute la BD dans un dessin à la manière de Où est Charlie

19/09/14 à 10:42 - Mise à jour à 11:38

Source: Focus

Boerke, le comic qui habite les pages de nos collègues néerlandophones de Knack Focus, fête ses 15 ans. Pour célébrer ça, Pieter De Poortere, son auteur, nous propose une sorte de Où est Charlie? transposé à Dickie et au Musée de la BD. Qui cherche trouve!

Jeu: Toute la BD dans un dessin à la manière de Où est Charlie

© Pieter De Poortere

Boerke, le paysan infortuné dont les lecteurs de Knack Focus lisent les aventures toutes les semaines, fête son quinzième anniversaire. À l'occasion de cet heureux événement, nos collègues néerlandophones ont demandé à son père spirituel, Pieter De Poortere, de prendre la direction artistique du magazine de cette semaine.

Pour son quinzième anniversaire, Boerke s'est vu attribuer une pièce permanente au Centre belge de la Bande dessinée, qui fête lui ses vingt-cinq ans. Pour l'occasion, De Poortere a dessiné une illustration où se cachent des dizaines de personnages de bande dessinée (et d'accessoires) et qui vous permet également de découvrir le Centre belge de la Bande-Dessinée.

Savez-vous où se trouve exactement la bibliothèque d'étude? Et la galerie ? Et d'où vient la petite deux-chevaux? Et où est Boerke? Qui cherche trouve. Ci-dessous, vous trouverez la liste des 25 personnages et objets qui se cachent dans l'image (et tout en bas, le lien vers les solutions).

À chercher dans l'image:

1. La fusée de Tintin. Ce héros de la BD belge mettait le pied sur la Lune quinze ans avant Neil Armstrong. La fusée iconique de Tintin, fabriquée par l'école bruxelloise Franz Fischer, occupe une place d'honneur dans le musée de la bande dessinée.

2. La bibliothèque d'étude. La bibliothèque du musée de la bande dessinée abrite plus de 50.000 bandes dessinées, 38.000 revues et 4.000 livres d'étude, ce qui en fait une des plus grandes bibliothèques de ce type au monde. Elle conserve un exemplaire de pratiquement toutes les nouvelles bandes dessinées qui sortent en français et en néerlandais.

3. Gallery. Sept fois par an, cet espace met un tout nouvel album sous les projecteurs. L'occasion de prendre le pouls du marché et des tendances dans la bande dessinée.

4. Statue Schtroumpf. Les Schtroumpfs sont les petits préférés du public. Pour fêter les 25 ans du musée de la bande dessinée, ces petits êtres bleus ont déménagé dans un tout nouvel espace, avec une maison de Schtroumpf à dimension humaine.

5. La 2CV de Boule et Bill. Pour fêter le millième gag de Boule et Bill, Roba a reçu cette "Deuche " en cadeau de son éditeur. Les dessins de nombreux auteurs décorent la carrosserie.

6. WiFi gratuit. Les voyageurs savent pourquoi. Il n'y a rien de plus ennuyeux que de chercher pendant des heures une connexion Internet à l'étranger pour éviter les frais de roaming. Au musée de la BD, surfer est gratuit partout dans le musée.

7. Le lit de Little Nemo. Nuit après nuit, Little Nemo, le héros de bande dessinée américain imaginé par Winsor McCay, un grand maître de cet art, vit de magnifiques aventures pendant son sommeil. Son lit rappelle l'univers de ce chef-d'oeuvre centenaire.

8. Verre. Une des caractéristiques du bâtiment de Victor Horta réside dans l'utilisation à profusion qui y est faite du verre, même pour les carrelages entre les étages.

9. La valise des enfants. Le musée propose aux enfants jusqu'à 12 ans, qui visitent le musée en groupe, de découvrir le monde magique de la bande dessinée à l'aide d'une valise qui leur propose différentes activités ludiques qui vont d'un strippictionary à un jeu destiné à les familiariser avec les jurons du Capitaine Haddock et le langage de la BD.

10. Visite guidée du musée. Les connaissances exceptionnelles des guides du musée ont déjà convaincu de nombreux sceptiques de la richesse de ce que l'on appelle le Neuvième Art. Des visites guidées en neuf langues sont proposées aux entreprises, aux associations et aux familles.

11. TV. Le musée de la bande dessinée met volontiers son cadre prestigieux à la disposition de la télévision et ceci aussi bien pour des reportages généraux sur la culture belge de la bande dessinée que pour des interviews relatives à l'actualité du monde de la BD.

12. Brochures pour les allophones. Plus de 80% des visiteurs du musée viennent de l'étranger. Des brochures reprenant les textes du musée sont disponibles gratuitement en allemand, en espagnol, en italien, en portugais, en japonais et en chinois. Les PDF peuvent également être téléchargés gratuitement à domicile.

13. Librairie & Art Shop Slumberland. Aussi bien le comptoir que les étagères du magasin datent encore de l'époque des anciens magasins Waucquez, commerce de tissus en gros et détail, inaugurés en 1906 et définitivement fermés en 1970.

14. Marche cassée. Peu de temps après l'inauguration du Centre de la BD, un objet particulièrement lourd est tombé sur l'escalier monumental en marbre et a cassé une marche qui n'a jamais été réparée. Cette marche cassée est devenue un clin d'oeil au Château de Moulinsart. Chaque fois que le Capitaine Haddock y passe, il y trébuche!

15. Ferry. Dans le passé, des auteurs de bandes dessinées comme Bob De Moor et Jean Van Hamme ont été président du Centre belge de la Bande Bessinée asbl. Son président actuel est l'auteur de bandes dessinées flamand Ferry Van Vosselen, qui fut dans une vie antérieure professeur de BD à l'Institut Sint-Lukas de Gand qui compte parmi ses élèves notoires, entre autres, Pieter de Poortere.

16. Dessinateur de bandes dessinées. Le musée de la bande dessinée entretient d'excellents contacts avec les auteurs de bande dessinée. Régulièrement, des journées de rencontre avec la presse sont organisées pour le lancement de nouveaux albums. Sans vouloir exagérer, le musée peut être considéré comme la maison des auteurs BD.

17. Les visiteurs. Avec 200.000 visiteurs par an (payants!), le musée se classe dans le top 5 des musées bruxellois les plus visités aux côtés du musée Magritte, de Bozar, du Museum de Sciences Naturelles et du Musée des Instruments de musique.

18. Fêtes d'anniversaire. Les jeunes amateurs de bandes dessinées peuvent venir fêter leur anniversaire au musée en y organisant une folle chasse au trésor.

19. Atelier BD. L'art de la bande dessinée est activement transmis et encouragé auprès des jeunes dans le cadre d'ateliers BD qui s'adressent aux jeunes talents de 10 à 18 ans.

20. Planches originales. Le musée conserve dans ses coffres quelque 8.000 planches, scénarios et documents y afférents. L'accent y est surtout mis sur les créations belges et européennes.

21. Sans abri. De 1970 au premier jour des travaux de rénovation, en 1987, le bâtiment est resté vide. Il était en ruines ou pas loin de l'être et des sans abri s'y réchauffaient en y faisant du feu avec d'anciens meubles Horta.

22. Le roi. Le musée a été inauguré il y a 25 ans par le roi Baudouin et la reine Fabiola. Albert, Philippe ainsi que différents autres membres de la famille royale l'ont également visité depuis.

23. Le nouvel espace Dickie. Dickie est entré dans le Musée de la bande dessinée très discrètement et en a fait, en secret, son antre. À visiter à partir du 3/10/2014.

24. Expos. Chaque année, quatre grandes expositions temporaires sont proposées au public. Tour à tour, auteurs, séries, courants et thématiques fortes y sont abordés.

25. Statue de Lucky Luke. Ce cowboy solitaire, authentique gardien du mythe de l'Oust américain, porte fièrement depuis sa naissance (Morris, 1946), un costume aux couleurs noir-jaune-rouge de son drapeau d'origine.

Nos partenaires