Focus Brolcast: rencontre avec la bloggeuse-sexe Diogène de la Mancha

06/02/15 à 14:24 - Mise à jour à 20:50

Cette semaine, au micro de DJ Kwak, ancien bourreau des coeurs transformé en pater familias honnête et droit et de Serge Coosemans, sociopathe adouci par la vie de ménage, voilà que parle Diogène de La Mancha: "salope gâtée", polyamoureuse, libertine, bloggeuse cul et bien davantage si affinités.

Focus Brolcast: rencontre avec la bloggeuse-sexe Diogène de la Mancha

© DR

Au menu de ce podcast: du sexe! Le sexe en tant qu'acte charnel mais aussi en tant que culture, objet de réflexion, vecteur de révoltes. Le tout avec le sourire, parfaitement détendu dans les sous-vêtements!

Diogène de la Mancha est bien entendu un pseudonyme. Rester relativement anonyme est la seule petite cachotterie d'une bloggeuse sinon rarement gênée de s'exposer. Intimement, à poil, pas qu'à l'écrit et pas seulement pour provoquer ou séduire. Là où on lui en donne l'occasion (jadis sur l'éphémère webzine belge Feever, plus récemment sur Clique TV), notre invitée du jour parle en effet essentiellement de sexe. Le sexe en tant qu'acte charnel mais aussi le sexe en tant que culture, en tant qu'objet de réflexions, y compris féministes, en tant que chemin de construction de soi aussi, et même le sexe en tant que vecteur de révolte politique. C'est beaucoup, c'est ambitieux, c'est aussi fort bienvenu quand on sait que l'écriture sur le sexe se limite généralement à énormément de fadaises et de foutaises, y compris chez certains auteurs pourtant réputés.

Nulle trivialité donc, chez Diogène, dont le background littéraire, la sensibilité et le feeling rock aident vraiment à rendre uniques et attachants des textes et des réflexions évitant avec finesse les pièges du genre. Ce n'est malheureusement pas l'avis de tout le monde, certains de ses papiers entraînant parfois des réactions plutôt hostiles. C'est le cas de l'un de ses derniers buzz, une confession où elle avoue avoir couché avec plus de 1000 mecs. Cela ne devrait en principe choquer personne mais en ces temps de machisme décomplexé et de bigoterie super trendy, il semblerait que cela transforme malgré tout les femmes en "salopes", alors que 1000 femmes au lit, du côté de Barry White, on appelle pourtant ça une saison en demi-teinte. C'est de tout ça, mais aussi de libertinage, de polyamour, de féminisme, de partouzes et même d'asexualité que parle notre podcast du jour, par ailleurs fort rieur. Le monde est notre huître, bienvenue au dôme du plaisir. (sc)

Focus Brolcast #28: Diogène De La Mancha by Focus Vif on Mixcloud

En savoir plus sur:

Nos partenaires