Chronique livre: Michael Arlen - Enfer! S'écria la Duchesse

08/01/14 à 13:54 - Mise à jour à 13:54

Source: Focus Vif

ROMAN | En cette période de consommation excessive de nouveautés trop souvent interchangeables, une petite pause peut s'avérer aussi salutaire qu'un trou normand lors d'un repas chargé.

Chronique livre: Michael Arlen - Enfer! S'écria la Duchesse

Cette récréation digestive, on la doit aux éditions La Dernière Goutte, maison sortant de l'oubli des "textes aux univers forts, grotesques, bizarres ou sombres". Avec Michael Arlen, nous voilà servis! Paru en Grande-Bretagne en 1934, ce court roman démarre comme une comédie de moeurs à l'esprit british truculent pour se muer en une sorte de pastiche de roman policier sur fond de lutte des classes, doublé d'un vernis fantastique des plus déroutants. Le Colonel Wingless est sur la trace de la démoniaque Jane L'éventreuse, auteure de crimes sauvages qui secouent une opinion publique déjà ébranlée par les remous politiques internationaux de l'entre-deux-guerres. Le hic, c'est que tout accuse la Duchesse de Dove, connue pour être la pureté faite femme, et que la police ne se résigne pas à arrêter, scandale potentiel oblige. La plume acérée de Michael Arlen évoque d'emblée d'autres dandys caustiques comme Saki, Evelyn Waugh ou encore William Thackeray, qui auraient revisité Dr Jekyll et Mister Hyde façon Rouletabille, et carrément anticipé Adèle Blanc-Sec. Toujours aussi terrifiant et audacieux, 80 ans plus tard? Yes, sir!

  • DE MICHAEL ARLEN, ÉDITIONS LA DERNIERE GOUTTE, TRADUIT DE L'ANGLAIS PAR ANNE-SYLVIE HOMASSEL, 150 PAGES.

En savoir plus sur:

Nos partenaires