Shokuzai

24/07/13 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

DRAME/THRILLER | Emili s'est à peine fait des amies dans sa nouvelle école que la fillette est victime d'un prédateur pédophile, qui lui fait subir un sort épouvantable.

Shokuzai

Shokuzai - Kyoko Koizumi © DR

Ses quatre copines l'ont vue suivre l'homme vers un bâtiment de l'école, où il prétextait avoir besoin d'aide. Elles ne l'ont pas accompagnée, ne soupçonnant pas la perversité de l'inconnu. Pourtant, chacune va nourrir, en plus du chagrin, un sentiment de culpabilité diffus qui ne les quittera plus. D'autant que la mère de la jeune victime, en plus de rechercher un coupable jamais retrouvé, se rappellera à leur souvenir une quinzaine d'années après les faits, pour qu'elles n'oublient jamais... Série télévisée diffusée au Japon en janvier 2012, Shokuzai est proposé au cinéma dans une version d'une durée totale de plus de quatre heures. Divisée en cinq chapitres, l'oeuvre prend la forme d'un thriller au suspense intense et captivant. Mais l'élément criminel se double d'une toute aussi remarquable étude de caractères, où se voient déclinées plusieurs réalités de la condition féminine au Pays du soleil levant. Le réalisateur des très originaux et volontiers dérangeants Cure (1997), Charisma (2000), Doppelganger (2003), Retribution (2006) et Tokyo Sonata (2008) signe ici un de ses travaux à la fois les plus accessibles et les plus significatifs. Un thriller d'une force rare et d'une profondeur humaine encore moins banale.

Drame/thriller de Kiyoshi Kurosawa. Avec Kyoko Koizumi, Yu Aoi, Eiko Koike. 4h30. Sortie: 24/07.

Nos partenaires